journal albayane

Radio Aswat PDF Imprimer Envoyer
Actualités

Une programmation radiophonique aux goûts du public

Des études de marketing menées sur l’auditoire national au cours de plusieurs mois par la Radio Aswat ont mis en exergue les préférences de la population sur le plan musical, cinématographique…

 

 

Que ce soit pour des émissions de santé ou des shows musicaux, l’auditoire marocain porte une préférence aux programmes radiophoniques qui favorisent la proximité entre le présentateur et l’auditeur, qui accordent de l’importance à la culture, des programmes interactifs où l’auditeur est au centre des préoccupations.  Les émissions ludiques et de divertissement  n’en font pas moins d’adeptes. Les études d’auditorium de musique démontrent quant à elles que le nombre de mélomanes des chaînes radiophoniques nationales s’accroit  grâce aux sons et musiques rythmés.
Cette donne essentielle du marché audiovisuel national ne peut que permettre de relooker les formats de programmes aux goûts des auditeurs et d’accroitre le nombre d’adeptes des ondes radiophoniques sur l’étendue du territoire national, l’ingrédient additif des programmes radiophoniques étant donc des émissions et concepts inédits qui rapprochent davantage les chaînes de radio de leurs auditeurs et auditrices, et ceci en fonction des tranches d’âge. C’est dans cette optique que dès le 15 octobre, la radio Aswat se propose d’offrir aux auditeurs marocains un nouvel éventail de programmes radiophoniques et d’émissions relookées. Une innovation qui s’inscrit en étroite ligne avec l’évolution de la société marocaine, a précisé son directeur au cours d’une conférence de presse tenue le 9 octobre dans un palace de Casablanca.  Son nouveau format réserve entre autres au public des émissions s’intéressant à la femme, notamment «7dit o Meghzel m3a Sanae Zaim», «7ki 7kayetek», des émissions au profit des intérêts des auditeurs telles que «Kayen El Hal m3a Docteur Maatouk» qui démystifie la Moudawanat Al Ousra. Ce qui illustre sans failles la place accordée à l’auditeur dans la conceptualisation des programmes.

 

 

A propos

L’hommage à Latif Lahlou, l’hommage au cinéma L’hommage à Latif Lahlou, l’hommage au cinéma hommage que l’espace du PPS pour les cadres a consacré au...

Parlons en

Le bachot… agonise Le bachot… agonise l n’y a pas de fumée sans feu. C’est ainsi que d’aucu...

Ainsi va l'Afrique

Le Bouteflika burundais Le Bouteflika burundais actuel  président du Burundi s’entête toujours à vouloir violer, coûte que coûte, la Constitution de son pays. Il a ainsi décidé de se repr...

chroniques

Contextes locaux et discours culturels-identitaires Contextes locaux et discours culturels-identitaires Communication et démocratie Le 16 juillet dernier, l’Un...

Autrement dit

Pardon Pardon Il est certain que l’ampliation via les réseaux sociaux s...

Interview

«Notre satisfaction est de proposer aux lecteurs des ouvrages de grande qualité» «Notre satisfaction est de proposer aux lecteurs des ouvrages de grande qualité» Hamid Abbou, libraire  et éditeur (Virgule Editions) ...

Eclairage

Auschwitz et la Palestine Auschwitz et la Palestine e 27 janvier l’Europe et avec elle l’ensemble des hommes...

Point de vue

Le sens des responsabilités doit constamment primer Le sens des responsabilités doit constamment primer Khalid Naciri fait le point sur la situation politique gén...

Hors champ

Médias et engagement démocratique Médias et engagement démocratique Réplique : Septembre 2015 e ton est donné et la feuille d...

Amicalement votre

A vrai dire

Vacances et élections ! Vacances et élections ! e festival Timitar d’Agadir vient d’éteindre ses divers...

Photo du jour

Nos vœux Nos vœux A l’occasion du 16e anniversaire de l’intronisation d...

PUB

JOURNAL PDF

Dis-donc

La «Commune de demain» …n’est pas pour demain Lors de la première rencontre nationale des collectivités ...