journal albayane

Commune Sidi Bouknadel PDF Imprimer Envoyer
Régions
Une dépravation… sableuse

L
es scandales impliquant certains membres de l’hémicycle se poursuivent et défrayent la chronique. Cela va de la corruption au trafic d’influence en passant par des agissements liés à la dépravation. Mercredi, la localité de Sidi Bouknadel a été le théâtre d’un scandale qui interpelle à plus d’un titre.
Un fait divers pas comme les autres. Le film des évènements : le mercredi soir, au niveau du barrage routier de la brigade de la gendarmerie de Sidi Bouknadel sur la route nationale N°1, les éléments de cette brigade ont intercepté 4 camions semi-remorques chargés de sable de mer. Après interrogatoire des chauffeurs, il s'avère que le sable en question provient d'un vol. La brigade de la gendarmerie s'est déplacée à l'endroit du vol qui n'est autre qu'un terrain collectif appartenant à la tribu Ouled El Ayachi. Par la suite ils ont saisi 2 chargeurs et les 4 camions. Ensuite, la brigade de la gendarmerie a procédé à l'arrestation des 4 chauffeurs surpris en flagrant délit de transport de sable sans autorisation des autorités compétentes, du gérant de la société propriétaire des camions en question, d'un membre de la commune rural e de Ameur de Bouknadel ou du Naïb des Ouled Ayachi. Après investigations sur les lieux et interrogatoire du gérant de la société en question, ce dernier a avoué qu'il a acheté le sable de mer au président de la commune rurale de Ameur de Bouknadel qui est en même temps parlementaire à la première chambre C’est le deuxième scandale provoqué par les parlementaires du «Cheval» en l’espace de quelques jours.