journal albayane

Mettre en œuvre une politique de la ville préservant le patrimoine architectural de la région PDF Imprimer Envoyer
Régions
Benabdellah au C.A de l’Agence urbaine de Ouarzazate-Zagora-Tinghir

Nabil Benabdellah, ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de la politique de la ville a plaidé pour la mise en oeuvre d’une politique de la ville préservant le patrimoine architectural de la région de Ouarzazate. Intervenant lors des travaux de la 7e session du conseil d’administration de l’Agence urbaine de Ouarzazate-Zagora-Tinghir, tenue lundi à Ouarzazate, M. Benabdellah a souligné que ce patrimoine historique séculaire, qui sert encore d’habitation pour plusieurs familles, requiert un intérêt qui doit se décliner par le traitement du phénomène de l’habitat menaçant ruine et l’allocation d’une enveloppe budgétaire importante, en application du dernier décret approuvé par le gouvernement autorisant l’intervention sur des construction traditionnelles, ainsi que l’usage de matériaux traditionnels, tel le pisée.

Il a, d’autre part, insisté sur l’importance de traiter et de régulariser les dossiers anciens relatifs à des lotissements dépourvus de documents d’urbanisme, ajoutant que l’étape actuelle requiert la simplification, l’accompagnement et l’application judicieuse des lois, tout en érigeant les agences urbaines en outils de développement à travers le réexamen de projets qu’elles avaient rejetés auparavant, évoquant, dans ce contexte, les initiatives pour le développement de la région du sud-est.
Le ministre a appelé l’ensemble des acteurs, les élus et les responsables dans les provinces de Ouarzazate, Zagora et Tinghir à approfondir le débat au sujet des projets et des perspectives de développement dans ces régions, objet d’une séance de travail tenue, en marge des travaux de la 7è session du conseil d’administration avec les gouverneurs des trois provinces. Cette séance avait débouché sur l’intégration de programmes globaux concernant la politique de la ville en perspective de conventions qui seront marquées par l’intervention d’autres départements, qui assureront le financement de plusieurs projets en allouant des enveloppes budgétaires conséquentes dépassant des centaines de millions de dirhams.
Il a fait état de l’approbation de principe de conventions portant sur de grands projets qui seront réalisés en trois ou quatre années à Ouarzazate, Zagora, Tinghir, Tazanakht, Tarmikt, auxquels s’ajouteront deux projets qui seront réalisés à Boumalne-Dadès, à Kalât Magouna, en tant que centres urbains importants du grand Ouarzazate. Autant de projets qui embelliront l’espace urbain et favoriseront l’intégration de quartiers et de franges de populations dans le but d’assurer une justice sociale et d’améliorer leurs conditions de vie. Le Fonds de développement rural contribuera à leur réalisation, a dit le ministre.
M. Nabil Benabdellah a, aussi, assuré que son ministère est déterminé à apporter un véritable soutien à ces trois provinces qui ont besoin d’accompagnement dans le domaine de l’urbanisme pour assurer le développement à travers la réalisation de projets porteurs.
De leur côté, les membres du conseil d’administration de l’agence urbaine de Ouarzazate-Zagora-Tinghir ont insisté sur la nécessité de simplifier les procédures et d’appliquer les lois en vigueur en prenant en considération les conditions de vie matérielle des habitants.
Les intervenants ont, aussi, appelé à accorder tout l’intérêt aux problèmes que connaissent les terres collectives, qui sont une entrave aux opérations d’investissement.
Les travaux de la 7è session du conseil d’administration de l’agence urbaine de Ouarzazate-Zagora-Tinghir ont été sanctionnés par l’approbation de plusieurs recommandations, dont l’implication de l’agence urbaine dans la gestion immatérielle des procédures relatives aux études a priori d’autorisation, l’approbation du code de déontologie des employés de l’agence urbaine élaboré par le ministère de tutelle et l’appel à l’amendement du statut des employés de l’agence urbaine.