journal albayane

La diva Amazighe PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Mostafa Houmir   

Poème


(en hommage à Cherifa Kersit, chanteuse du moyen-Atlas)

Vêtue d'élégance
Auréolée de prestance
Majestueuse dans sa présence
Maîtresse du temps et de l'espace
Emportée par la poésie et son ivresse
La diva du Moyen-Atlas
Se dresse comme une déesse
Chante sa chanson enchanteresse
Chanson berbère
Altière et fière
Patrimoine millénaire

Ancestral et légendaire
Chant de de la Terre et de l'univers
Chant d'amour et de nostalgie
Chant de langueur et de mélancolie
Chant de déboires et de survie
Chant d'espoir et de vie
Chant de peine et de peur
Chant de joie et de bonheur
Chant de labour et de labeur
Chant de champs et de fleurs
Chant de sang et de sueur
Chant de passion et d'ardeur
Chant de mille et une splendeurs
La diva amazighe chante
Les hommes s'affalent
Scintillent les étoiles
Et le féerie s'installe
Sa litanie fait pleurer les pierres
Son cri fait déborder les rivières
Sa complainte fait fondre le fer
Son souffle fait fendre les cœurs
Ses soupirs font gémir la terre
Ses sanglots font flétrir les fleurs
Sa voix aiguë fait frémir les corps
Son verbe superbe allume l'éclair
Ses rimes sublimes réveillent le jour
L'habillent de mille couleurs
La diva amazighe chante et enchante
L'euphorie et l'extase éclatent
Les bendirs tiennent la cadence
Invitant les corps à la danse
La poésie devient transe
Et " Ahidous" devient transcendance
La diva amazighe chante et se lamente
La nuit devient clémente
Et la lune indulgente
Passe l'étoile filante
Rayonnante et rassurante
Et emporte ses vœux
Au-delà des cieux
A l'empire de Dieu.

 Agadir, le 13/4/2012

Tous droits réservés