journal albayane

Les mots pour les maux dans un nouvel album qui s'annonce lourd ! PDF Imprimer Envoyer
Actualités
Écrit par Omayma Khtib   

Le come back polémique de «Bigg»


Depuis la sortie de L’album «Byad w K7al» en 2009, puis le single «Mabghitch» en 2011, Don Bigg a disparu. Il s'était fait très rare dans la scène musicale marocaine. Aujourd’hui Don Bigg, de son vrai nom, Taoufik sort le grand jeu et surprend l’audience avec «L9aleb», son nouveau single.

Fidèle à son style provocateur, Bigg critique une nouvelle fois les maux de la société marocaine avec «L9aleb» qui veut dire «l’arnaque» mais qui peut être interprété de différentes manières aussi. Un morceau issu de son troisième album, nommée «TALET», qui sortira au courant de l’année 2015.

Cette nouvelle sortie musicale, dans laquelle le rappeur introduit des passages de discours de politiques, est une critique politique. Mais Bigg a laissé aussi libre cours à l’imagination et à l’interprétation.

Une œuvre d’art aux sonorités et aux textes moqueurs est accompagnée d’un vidéo clip en rouge et noir, où l’ombre de Bigg s’exprime en porte-parole du peuple et des contestataires.

Après le noir et le blanc dans l’album précèdent, Bigg voit rouge pour son troisième opus comme l’a signée le Clip. Ce rouge fige l’ambiance dans la révolte et la colère, plonge dans un univers original et un parti pris que l'on ne voit pas assez sur la scène artistique. Certains diront que le texte et les paroles sont crus, d’autres y verront un reflet de la situation politique et sociale actuelle.

Qui est Don ?

DON BIGG ou Taoufik Hazeb né en 1983 à Casablanca. Il est considéré comme l'un des pionniers du rap marocain, notamment pour son style franc, cru et direct, et pour les thèmes de ses chansons, très proche des préoccupations d'une large frange de la jeunesse urbaine marocaine. DON BIGG a grandi au sein d'une famille appartenant à la classe moyenne casablancaise.

Très tôt il prend conscience que sa réussite ne dépend que de lui. Il décide alors de batailler sur deux fronts. D’abord les études. En effet, à 17 ans, DON Bigg décroche un baccalauréat scientifique, puis s’inscrit à la Faculté de Droit. Après 3 années réussies sur les bancs de la Faculté, il décide de mettre sa carrière de juriste en stand by et se consacre pleinement à sa passion: le Rap.

Don BIGG a commencé un parcours musical dès l'âge de 14 ans. Il chante alors uniquement en anglais et passe par quatre groupes de rap jusqu’à ce qu’il trouve sa voie en 1999 : le rap en DARIJA (Dialecte Marocain). C’est avec le groupe MAFIA C qu’il concrétise sa nouvelle vocation et qu’il se voit rapidement propulsé aux devants de la scène. Conscient de son succès et plébiscité par une grande partie de la jeunesse et des médias indépendants nationaux et internationaux, DON BIGG se lance en solo et produit son premier album intitulé : Mgharba 'tal Mout.

Le succès de l’album est phénoménal. Alors qu’il n’en distribue que 1 000 exemplaires (gratuitement), les titres de l’album sont téléchargés en centaines de milliers sur Internet et le public connaît par cœur les paroles à chacune de ses représentations.

Une star est née

2009 sortie du deuxième album BYAD ou K7AL, englobant des featuring et collaborations internationales avec LA FOUINE (rappeur français d'origine marocaine) et FREDWRECK le beatmaker de doge pound gang et snoop dogg, l'album fait ravage dans le milieu HIP HOP marocain tout en mettant en valeur le côté mature de l'artiste et un choix musical assez large.

DON BIGG a su exporter le Rap Marocain outre mer avec des tournées en Grande-Bretagne, Europe et moyen orient, il est aussi le premier Rappeur arabe ayant pu imposer son art dans des émissions télé produite par les plus grandes chaines internationales ayant pour thème des débats autant musicaux que politiques.

 

A propos

Moment politique fort Moment politique fort La rencontre consultative qui a réuni le weekend  dern...

Parlons en

Sahara marocain : la rage folle d’Alger Sahara marocain : la rage folle d’Alger Le régime algérien est décidément entré dans une rage...

Ainsi va l'Afrique

Le Bouteflika burundais Le Bouteflika burundais actuel  président du Burundi s’entête toujours à vouloir violer, coûte que coûte, la Constitution de son pays. Il a ainsi décidé de se repr...

chroniques

Tayeb et sa société «mémorable» Tayeb et sa société «mémorable» Il est artiste par amour pour les autres, pour l’Autre...

Autrement dit

Interview

Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Peut-on différencier l’écriture en fonction de l’a...

Eclairage

L’unité de la pensée et de l’action L’unité de la pensée et de l’action Entre l’intellectuel et l’idéologue qu’il était,...

Point de vue

Le sens des responsabilités doit constamment primer Le sens des responsabilités doit constamment primer Khalid Naciri fait le point sur la situation politique gén...

Hors champ

Le travelling…une affaire de morale Le travelling…une affaire de morale Ethique et esthétique «Le réel doit être fictionn...

Amicalement votre

BREXIT : Et Si la Grande Bretagne quittait l'UE? BREXIT : Et Si la Grande Bretagne quittait l'UE? Dans quelques semaines, 65 millions de britanniques vote...

A vrai dire

Intellectuels, réveillez-vous! Intellectuels, réveillez-vous! Devant les signes de toute crise, un discours de pondér...