journal albayane

Une nouvelle prouesse de taille prend forme PDF Imprimer Envoyer
Actualités
Écrit par Saoudi El Amalki   
Congrès national du Forum de la parité et de l’égalité
Comme à son accoutumée, le Parti du Progrès et du Socialisme fait l’actualité. De la manière la plus éclatante ! Des mois, sans relâche ni répit, des militantes et des militants s’ouvrent sur la société marocaine, pour la plupart dans le camp féminin, afin de mettre sur pieds une nouvelle instance, stipulée il y a moins d’une année, dans les dispositions des statuts du parti, lors de ses 9e assises nationales.
Des mois de débats, d’échanges et de festivités pour refaçonner, dans la concertation et la concorde, une nouvelle structure qui se veut détentrice et novatrice des valeurs de l’égalité des sexes, de la justice des traitements et de la parité, en termes aussi bien de conditions globales et des causes féminines, en particulier. Des mois de rencontres, de rassemblements et de mobilisations pour qu’enfin, ce nouveau créneau innovant voie le jour, ce samedi dans l’enceinte du complexe Bouznika. Le PPS donne encore une fois, la preuve de la santé de sa référence d’initiateur d’idées et de générateur d’entrains, au service du peuple et de la nation. Presqu’un millier de contributrices et de contributeurs à cet événement d’envergure prendra d’assaut cet espace, ce samedi où le secrétaire général du parti, Mohamed Nabil Benabdallah, enfantera, comme à son habitude, son mot d’ouverture, empreint d’enseignement et d’orientation, inspiré d’une formation éprise d’ébullition nationale et d’effervescence développementale.
Encore une fois, le PPS dira, haut et fort, sa position relative au statut de la femme marocaine qui, certes, renferme une nette singularité, mais se range dans le sillage de la lutte globale dans une nation agissante au fronton de ses priorités majeures parmi lesquelles la femme occupe une place de choix. Le PPS anticipe, se remet en cause, mais garde sa ligne fondatrice, implantée sur le socle des valeurs de la justice sociale et de l’instauration du droit et des institutions. Le Forum de la Parité et de l’Egalité qui se tient, ce week-end dans la banlieue de la capitale du royaume, est incontestablement, un maillon aussi fiable que concret, dans l’édifice du pays que toutes les forces de la démocratie et du progrès ne cessent de fonder, dans la synergie et la communion.
On ne peut donc que saluer très vivement cet élan d’un parti diligent, pionnier et précurseur. Hommage à toutes ses femmes et tous ses hommes qui vont réécrire une nouvelle page de sa glorieuse histoire.
 

A propos

Moment politique fort Moment politique fort La rencontre consultative qui a réuni le weekend  dern...

Parlons en

Sahara marocain : la rage folle d’Alger Sahara marocain : la rage folle d’Alger Le régime algérien est décidément entré dans une rage...

Ainsi va l'Afrique

Le Bouteflika burundais Le Bouteflika burundais actuel  président du Burundi s’entête toujours à vouloir violer, coûte que coûte, la Constitution de son pays. Il a ainsi décidé de se repr...

chroniques

Tayeb et sa société «mémorable» Tayeb et sa société «mémorable» Il est artiste par amour pour les autres, pour l’Autre...

Autrement dit

Interview

Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Peut-on différencier l’écriture en fonction de l’a...

Eclairage

L’unité de la pensée et de l’action L’unité de la pensée et de l’action Entre l’intellectuel et l’idéologue qu’il était,...

Point de vue

Le sens des responsabilités doit constamment primer Le sens des responsabilités doit constamment primer Khalid Naciri fait le point sur la situation politique gén...

Hors champ

Le travelling…une affaire de morale Le travelling…une affaire de morale Ethique et esthétique «Le réel doit être fictionn...

Amicalement votre

BREXIT : Et Si la Grande Bretagne quittait l'UE? BREXIT : Et Si la Grande Bretagne quittait l'UE? Dans quelques semaines, 65 millions de britanniques vote...

A vrai dire

Intellectuels, réveillez-vous! Intellectuels, réveillez-vous! Devant les signes de toute crise, un discours de pondér...