journal albayane

Déclaration conjointe franco-marocaine adoptée PDF Imprimer Envoyer
Actualités
Écrit par La Rédaction   

Visite au Maroc du ministre français des Affaires étrangères


Le Maroc et la France ont adopté une déclaration conjointe à l'occasion de la visite dans le Royaume de M. Laurent Fabius, ministre français des Affaires étrangères et du Développement international, dont voici le texte intégral :

«1. A l'invitation de Monsieur Salaheddine Mezouar, Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Monsieur Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du Développement international de la République française, a effectué une visite de travail au Royaume du Maroc, les 9 et 10 mars 2015.

2. M. Laurent Fabius a été reçu en audience par Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

3. M. Laurent Fabius, qui était accompagné de la présidente de la Commission des Affaires étrangères de l'Assemblée Nationale, Mme Elisabeth Guigou, du Sénateur, M. Robert del Picchia et d'une délégation composée de chefs d'entreprises et de responsables culturels, a eu une série d'entretiens avec son homologue, M. SalaheddineMezouar. Il a également rencontré le Chef de gouvernement, M. Abdelilah Benkirane, le ministre de l'Economie et des Finances, M. Mohammed Boussaid, ainsi que le ministre de l'Industrie, du Commerce, de l'Investissement et de l'Economie numérique, M. Moulay Hafid El-Alamy.

4. M. Laurent Fabius a réitéré le soutien de la France à la dynamique de réforme, d'ouverture et de progrès impulsée au Maroc, sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.
Cette visite s'inscrit dans le cadre de la nouvelle dynamique de coopération confiante et ambitieuse entre la France et le Maroc, annoncée par les deux Chefs d'Etat lors de leur entretien au Palais de l'Elysée, le 9 février 2015. Elle donne un nouvel élan au dialogue politique bilatéral dans tous les domaines, le Maroc et la France constituant l'un pour l'autre des partenaires clés dans la gestion des enjeux régionaux et internationaux d'intérêt commun.
Les deux Ministres ont noté, avec satisfaction, que le Maroc et la France ont ouvert un nouveau chapitre de leurs relations et ont marqué leur volonté d'approfondir toujours plus avant le partenariat d'exception noué de longue date entre les deux pays.

Après les regrettables incidents des derniers mois, les deux pays se sont félicités de la maturité et de la solidité de leur relation bilatérale qu'ils se sont engagés à préserver et à protéger ensemble, activement et en toute circonstance, dans l'esprit d'amitié, de confiance et de respect qui la préside.

5. Au lendemain des rencontres successives entre ministres de la Justice et de l'Intérieur, le Maroc et la France ont confirmé leur volonté commune de coopérer pleinement dans le domaine de la sécurité et de conforter la reprise effective de l'entraide pénale. M. Mezouar et Fabius ont, à cet égard, appelé de leurs vœux une ratification rapide du Protocole additionnel à la convention d'entraide judiciaire bilatérale en matière pénale signé le 6 février 2015.

6. La XIIème Rencontre de Haut Niveau franco-marocaine, qui se tiendra à Paris fin mai ou début juin, permettra de définir une feuille de route commune pour les deux années à venir et de lancer une série de nouveaux projets. Elle sera précédée d'un déplacement au Maroc le 10 avril du Premier ministre français, M. Manuel Valls, à l'invitation de son homologue, M. Abdelilah Benkirane.

7. Le Maroc et la France partagent l'ambition de renforcer leur partenariat économique, en continuant notamment à favoriser les projets conjoints dans tous les secteurs. Ils entendent poursuivre les coopérations engagées en matière de transports urbains sur le modèle de ce qui a été réalisé avec les tramways de Rabat et de Casablanca, de développement des énergies renouvelables et de villes durables, à l'instar de l'éco-cité de Zenata et la ville nouvelle de Chrafate. Les deux pays sont également convenus de renforcer leur coopération dans le domaine du tourisme.

8. M. Salaheddine Mezouar et M. Laurent Fabius ont saisi l'occasion de cette visite pour évoquer les nombreux domaines dans lesquels le dialogue stratégique et les actions concertées seront amenés à s'intensifier dans les mois à venir :

- S'agissant de la lutte contre le terrorisme, le Maroc et la France ont souligné leur engagement constant pour combattre toutes les formes de radicalisation, en promouvant un message de tolérance et d'ouverture, y compris dans les enceintes internationales appropriées, et lutter contre les amalgames de toutes sortes. Le ministre français a exprimé son soutien à la stratégie du Maroc dans la lutte contre le terrorisme qui articule renforcement de la sécurité, développement économique inclusif et promotion de la tolérance religieuse. Le Ministre marocain a réitéré, pour sa part, la pleine solidarité du Maroc avec la France à la suite des attentats terroristes de Paris. Les deux pays sont convenus d'intensifier leur action en matière de déradicalisation, de démantèlement des filières terroristes et de lutte contre le phénomène des combattants terroristes étrangers. Ils ont exprimé leur préoccupation concernant la montée de l'insécurité dans la région sahélo-saharienne et ont vivement condamné les attaques du groupe terroriste Boko Haram. S'agissant de la Libye, les deux ministres ont souligné la nécessité urgente de trouver une solution politique dans le cadre du dialogue lancé par les Nations Unies et réitéré leur soutien à la médiation conduite par le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies. La France s'est félicitée de l'initiative prise par le Maroc d'abriter, depuis le 5 mars 2015, le dialogue inter-libyen.

- S'agissant de l'Afrique, les deux ministres ont marqué leur commune ambition en faveur du développement et de la stabilité du continent africain. Ils ont marqué leur volonté d'encourager de nouveaux partenariats dans les domaines des investissements économiques, de l'enseignement supérieur et de la sécurité alimentaire. Ils sont convenus de renforcer les mécanismes de coopération triangulaire au profit de l'Afrique, ainsi que l'accompagnement des PME des deux pays dans des démarches conjointes sur le Continent. Ils se sont félicités du lancement, le 6 février 2015, par Paris Europlace avec la Fondation Africa-France d'un cluster finances franco-africain, dont les premiers participants sont les places financières de Casablanca, Paris et Abidjan. Ils ont également réitéré leur vision partagée de la francophonie comme un espace de solidarité et d'opportunités.
- S'agissant de la Méditerranée, le Maroc et la France sont convenus de saisir l'occasion de leur présidence commune du forum 5+5 pour renforcer la dynamique économique en Méditerranée occidentale. Pour développer les échanges économiques entre les deux rives de la Méditerranée, le Maroc et la France s'engagent à tenir sous leur co-présidence une première session du 5+5 Commerce et Investissements et du 5+5 Tourisme, ainsi qu'une réunion sur l'Environnement et l'énergie. Ils sont convenus de faire de la jeunesse un axe prioritaire de leur action. Le lancement récent de l'Université Euro-Méditerranéenne de Fès témoigne de la volonté partagée des deux pays de promouvoir une «Méditerranée des projets».

- S'agissant du climat, la France, en tant que présidence de la COP 21, et le Maroc, en tant que future présidence de la COP 22, sont convenus de coordonner étroitement leurs efforts. Le Maroc apportera son plein appui à la France pour aboutir à un accord universel de lutte contre le dérèglement climatique lors de la conférence «Paris 2015». Le Maroc sera étroitement associé à la préparation et au déroulement de cette dernière. La France et le Maroc veilleront à élaborer et transmettre dans les meilleurs délais des contributions nationales répondant à cet objectif partagé.

9. Concernant la question du Sahara occidental, la France a réitéré son soutien aux efforts déployés dans le cadre des Nations Unies pour parvenir à un règlement politique. Elle s'est félicitée de la reprise du processus de négociations à la suite des clarifications apportées lors de l'entretien entre Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, le 22 janvier 2015. Dans ce contexte, la France appuie le plan d'autonomie marocain comme base sérieuse et crédible d'une solution négociée, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies.

10 . La France a réitéré son engagement en faveur d'une mise en œuvre optimale du Statut avancé du Maroc auprès de l'Union européenne. Les deux ministres ont également plaidé pour une nouvelle Politique européenne de voisinage (PEV), dont les principes, la portée et les instruments doivent être renforcés dans le cadre d'une vision stratégique ambitieuse.

11. Les deux ministres ont salué l'extension de l'expérience pilote des sections bilingues dans le système éducatif marocain, qui débouchera sur la mise en place à compter de cette année d'un baccalauréat marocain à option internationale francophone, ainsi que la poursuite de la dynamique de co-diplômation, avec l'ouverture prochaine sur le territoire marocain de nouveaux établissements d'enseignement supérieur franco-marocain.

12. Les deux ministres ont enfin souligné la vitalité des relations culturelles entre le Maroc et la France, que démontrent le succès de l'exposition «Le Maroc contemporain» à l'Institut du monde arabe à Paris et celui de l'exposition «Le Maroc médiéval» présentée au Louvre à Paris, puis à Rabat, ainsi que le lancement de la saison culturelle France-Maroc 2015, inaugurée à l'occasion de la visite de M. Laurent Fabius».

 

A propos

Moment politique fort Moment politique fort La rencontre consultative qui a réuni le weekend  dern...

Parlons en

Sahara marocain : la rage folle d’Alger Sahara marocain : la rage folle d’Alger Le régime algérien est décidément entré dans une rage...

Ainsi va l'Afrique

Le Bouteflika burundais Le Bouteflika burundais actuel  président du Burundi s’entête toujours à vouloir violer, coûte que coûte, la Constitution de son pays. Il a ainsi décidé de se repr...

chroniques

Tayeb et sa société «mémorable» Tayeb et sa société «mémorable» Il est artiste par amour pour les autres, pour l’Autre...

Autrement dit

Interview

Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Peut-on différencier l’écriture en fonction de l’a...

Eclairage

L’unité de la pensée et de l’action L’unité de la pensée et de l’action Entre l’intellectuel et l’idéologue qu’il était,...

Point de vue

Le sens des responsabilités doit constamment primer Le sens des responsabilités doit constamment primer Khalid Naciri fait le point sur la situation politique gén...

Hors champ

Le travelling…une affaire de morale Le travelling…une affaire de morale Ethique et esthétique «Le réel doit être fictionn...

Amicalement votre

BREXIT : Et Si la Grande Bretagne quittait l'UE? BREXIT : Et Si la Grande Bretagne quittait l'UE? Dans quelques semaines, 65 millions de britanniques vote...

A vrai dire

Intellectuels, réveillez-vous! Intellectuels, réveillez-vous! Devant les signes de toute crise, un discours de pondér...