journal albayane

Le monde entier sous le choc, uni contre le terrorisme et solidaire avec une Tunisie en deuil PDF Imprimer Envoyer
Actualités
Écrit par La Rédaction   

Attaque du musée du Bardo


L'attaque terroriste qui a frappé, mercredi, le musée du Bardo à Tunis, faisant plusieurs morts et blessés parmi les touristes étrangers et les citoyens tunisiens, a suscité une large vague d'indignation de par le monde, condamnant un acte terroriste lâche, odieux et ignoble, tout en témoignant une solidarité sans faille avec le peuple tunisien en deuil.

Les pays arabes, les grandes capitales et les organisations régionales et internationales ont été unanimes à dénoncer le terrorisme sous toutes ses formes, appelant à une forte mobilisation pour faire face à cette menace qui vise à fragiliser la sécurité et la stabilité non seulement d'un pays, en l'occurence la Tunisie, ou d'une région mais du monde entier. Au Maroc, dans un message de condoléances et de solidarité adressé au Président tunisien, Béji Caïd Essebsi, SM le Roi Mohammed VI a condamné «fermement cette agression criminelle lâche, qui visait la sécurité et la stabilité de votre pays frère, mais également cet édifice culturel, symbole du patrimoine civilisationnel et humain tunisien séculaire, fréquenté par de nombreux touristes étrangers du monde entier». Dans ce message, le Souverain fait part au chef de l'Etat tunisien de la solidarité totale du Royaume du Maroc avec le peuple tunisien, et de son soutien permanent pour faire face à toutes les formes de terrorisme, rejeté par l'Islam qui prône la justice, la fraternité, la tolérance et la cohabitation. De même, dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, le Maroc a condamné «vigoureusement» l'attaque terroriste «ignoble» et «lâche»qui a frappé le musée du Bardo à Tunis.

Le secrétaire général de la Ligue des Etats arabes, Nabil Al-Arabi, a condamné «l'attaque terroriste qui a pris d'assaut le musée du Bardo. «Cette attaque vise à porter préjudice au processus démocratique en Tunisie», a déclaré, mercredi, Al-Arabi dans un communiqué de presse.

Il a ajouté que «la prise de conscience du peuple tunisien ainsi que sa volonté libre lui permettront de faire face au défi du terrorisme et de protéger les acquis de la Révolution tunisienne en s'appuyant sur la loi et les institutions légitimes de l'Etat tunisien». «La ligue arabe se tiendra aux côtés de la Tunisie pour faire face à l'extrémisme et au terrorisme sous toutes ses formes», a-t-il souligné. L'Etat du Qatar a condamné «l'attaque criminelle» perpétrée au musée du Bardo.

Dans un communiqué rapporté par l'agence QNA, le ministère qatari des Affaires étrangères a estimé que «cette attaque terroriste heurte tous les idéaux et valeurs universels et visait à porter atteinte à la stabilité de la Tunisie». Le communiqué souligne, d'autre part, la pleine solidarité de l'Etat du Qatar avec le gouvernement tunisien dans ses efforts en faveur de la protection des acquis de la révolution tunisienne en s'en remettant à la primauté du droit et à des institutions légitimes, ainsi que dans ses efforts au service de la paix et de la stabilité. L'Egypte a fustigé avec force, l'attaque terroriste du musée du Bardo. Dans une déclaration de presse au Caire, le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères, Badr Abdelaati, a exprimé «la solidarité de l'Egypte, gouvernement et peuple, avec la Tunisie et son total soutien au gouvernement et au peuple tunisiens face au terrorisme et à l'extrémisme sous toutes leurs formes». Le porte-parole égyptien a, d'autre part, souligné «l'extrême gravité du phénomène planétaire du terrorisme», mettant en évidence «la nécessité, pour la communauté internationale, de s'entraider et de se hisser au niveau des graves défis représentés par ce fléau et faisant front à toutes les organisations terroristes». Le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon a condamné, dans les termes les plus forts, l'attaque contre le musée de Bardo dans la capitale tunisienne. M. Ban déplore la perte de vies humaines, et exprime ses condoléances aux familles des victimes de cet acte «déplorable», ainsi que sa solidarité avec le peuple et les autorités tunisiens, a indiqué son porte-parole adjoint, Farhan Haq dans un point de presse.

En France, le président français François Hollande a exprimé mercredi la solidarité de son pays à son homologue tunisien, Beji Caïd Essebsi, après l'attaque contre le musée du Bardo.

Les terroristes «s'attaquent à l'histoire et aux personnes. C'est le même dessein, la même volonté de briser, casser, diviser (...) pour éradiquer tout ce qui est valeurs essentielles de l'humanité», a-t-il déploré. Le chef de l'Etat français, qui visitait une exposition d'œuvres d'art préislamique au musée du Louvre à Paris, a indiqué que «nous ressentons une douleur quand des éléments de notre patrimoine commun viennent à être dévastés». Pour sa part, le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, s'est dit consterné par l'attentat qui a frappé Tunis et la prise d'otages, soulignant que le terrorisme touche un pays qui représente l'espoir dans le monde arabe.

«Le terrorisme touche aujourd'hui et ce n'est pas un hasard un pays qui représente l'espoir dans le monde arabe. L'espoir de paix, l'espoir de stabilité, l'espoir de démocratie. Cet espoir doit vivre», a indiqué le chef de la diplomatie française dans une déclaration rendue publique par le Quai d'Orsay, déplorant le bilan «très lourd» de cette attaque.

A Washington, les Etats Unis ont condamné, dans les termes les plus forts, l'attaque «terroriste» et meurtrière qui a visé le musée du Bardo à Tunis. «Les Etats Unis condamnent dans les termes les plus forts l'attaque terroriste et meurtrière d'aujourd'hui contre le musée du Bardo à Tunis», a indiqué le secrétaire d'Etat américain John Kerry dans un communiqué.

Le Canada a condamné fermement l'attaque terroriste perpétrée mercredi contre le musée du Bardo à Tunis, faisant des dizaines de victimes entre morts et blessés, dont des touristes étrangers. «Le Canada condamne avec la plus grande fermeté l'attaque terroriste d'aujourd'hui survenue au musée du Bardo à Tunis», a affirmé le ministre canadien des affaires étrangères, Rob Nicholson dans un communiqué. A Madrid, le gouvernement espagnol a condamné «dans les termes les plus énergiques» l'attaque «lâche» perpétrée dans le musée de Brado à Tunis, faisant plusieurs victimes, dont des Espagnols. «L'Espagne a appris avec horreur et indignation la nouvelle de l'attaque terroriste perpétrée à Tunis», souligne un communiqué du ministère espagnol des Affaires étrangères et de la coopération.

Se disant» confiant» que les auteurs de ce crime seront traduits devant la justice, le ministère a réitéré «le soutien» de l'Espagne au «processus de transition à la démocratie exemplaire mené par le peuple et les autorités tunisiens». En Italie, le Président du Conseil italien, Matteo Renzi, a condamné avec «fermeté» l'attaque terroriste perpétrée au musée du Bardo à Tunis, faisant plusieurs victimes, dont des Italiens. M. Renzi, qui s'exprimait à la Chambre des députés, a réitéré la solidarité de l'Italie avec le gouvernement et les autorités tunisiens, dénonçant «un acte criminel» et «une attaque sanguinaire». «L'unité de crise du ministère des Affaires étrangères est sur pied d'oeuvre pour tenir informer les personnes qui ont des proches parents en Tunisie», a-t-il ajouté. Le gouvernement portugais a condamné avec véhémence l'attentat terroriste perpétré contre le musée du Bardo à Tunis.

Dans un communiqué du ministère des Affaires étrangères, le gouvernement portugais a fait part de son profond regret des pertes de vies humaines, et exprimé au gouvernement tunisien et aux familles des victimes ses condoléances les plus sincères et sa solidarité.

Le directeur général de l'Isesco, Abdelaziz Ben Othmane Al-Touayjri, a souligné que «cet acte terroriste intervient dans le contexte d'autres attentats similaires qui se produisent en Irak et en Syrie, et qui visent le patrimoine civilisationnel de ces pays, dénotant des desseins criminels et de sabotage» de leurs auteurs. Il a appelé à l'intensification des efforts de la communauté internationale pour lutter contre le terrorisme selon des stratégies intégrées et une approche globale claire, faisant part de l'appui de l'Isesco au gouvernement tunisien dans les mesures qu'il entreprend pour punir les coupables, protéger le patrimoine civilisationnel tunisien et préserver la sécurité de la société tunisienne. La directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, en déplacement mercredi au musée du Louvre avec le président français François Hollande contre la destruction du patrimoine par les extrémistes, a condamné l'attentat perpétré au musée du Bardo, à Tunis, et exprimé son soutien à la Tunisie et aux familles des victimes. «Cette nouvelle attaque terroriste a fait plusieurs dizaines de victimes. Le musée du Bardo est un lieu ouvert à tous, c'est un lieu de découverte et de dialogue des cultures. Cet acte lâche est aussi la négation de ces principes et doit nous unir encore davantage dans le combat contre l'extrémisme», a-t-elle indiqué dans un communiqué parvenu à la MAP Soulignant que la Tunisie représente un immense espoir pour tous les peuples du monde, Mme Bokova a réaffirmé la totale détermination de l'UNESCO à soutenir le peuple tunisien, au nom des valeurs de la démocratie qui passent par la culture et le dialogue «Nous devons redire que contre ceux qui veulent étouffer l'esprit humain par la violence et la terreur, nous devons aussi répondre par le dialogue, la culture et le respect des droits humains», a-t-elle conclu. Le dernier bilan fait état de 19 morts dont 17 touristes étrangers et deux citoyens tunisiens, selon un dernier bilan communiqué par le Premier ministre tunisien, Habib Essid.

***

Message de condoléances et de solidarité de SM le Roi au Président tunisien

SM le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de solidarité au Président tunisien, Béji Caïd Essebsi, suite à l'attentat terroriste abject ayant visé mercredi le musée du Bardo à Tunis, faisant plusieurs victimes innocentes, dont des Tunisiens et des touristes étrangers.

Dans ce message, le Souverain a affirmé avoir appris avec «une profonde émotion et une grande indignation, la triste nouvelle de l'attaque terroriste abjecte perpétrée contre le musée du Bardo à Tunis».

Tout en condamnant «fermement cette agression criminelle lâche, qui visait la sécurité et la stabilité de votre pays frère, mais également cet édifice culturel, symbole du patrimoine civilisationnel et humain tunisien séculaire, fréquenté par de nombreux touristes étrangers du monde entier», SM le Roi a fait part au chef de l'Etat tunisien de la solidarité totale du Royaume du Maroc avec le peuple tunisien, et de son soutien permanent pour faire face à toutes les formes de terrorisme, rejeté par l'Islam qui prône la justice, la fraternité, la tolérance et la cohabitation.

Le Souverain a, également, tenu à adresser au Président tunisien, ainsi qu'aux familles éplorées, Ses condoléances les plus attristées et Sa sincère compassion, implorant le Tout puissant d'accorder prompt rétablissement aux blessés, de répandre Sa miséricorde et Sa bénédiction sur les victimes et d'accorder patience et consolation aux leurs.

***

Le Maroc condamne vigoureusement l'attaque terroriste ignoble

Le Royaume du Maroc a condamné «vigoureusement» l'attaque terroriste «ignoble» qui a frappé, mercredi, le musée du Bardo à Tunis, faisant plusieurs morts et blessés parmi les touristes étrangers et les citoyens tunisiens.

«Suite à l'attaque terroriste lâche, qui a frappé mercredi 18 mars 2015, le musée du Bardo dans la capitale tunisienne et qui a fait plusieurs morts et blessés parmi les touristes étrangers et les citoyens tunisiens, le Royaume du Maroc condamne vigoureusement cet acte terroriste ignoble, qui a visé des innocents, exprimant ses sincères condoléances aux familles des victimes et souhaitant prompt rétablissement aux blessés», souligne un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération (MAEC).

«Le Royaume du Maroc dénonce dans les termes les plus forts cet acte terroriste abject, qui vise à porter atteinte au modèle démocratique de la Tunisie et à l'économie de ce pays, en attentant au secteur du tourisme, réitérant à nouveau sa solidarité et son soutien total avec la République tunisienne soeur dans ses efforts visant la préservation de la sécurité et la stabilité, et l'éradication des phénomènes de l'extrémisme et du terrorisme, étrangers à la culture de la société tunisienne, imprégnée des valeurs de modération et de la culture de la paix et de la tolérance», poursuit le document.

«Le Royaume du Maroc, qui ne cesse de réaffirmer son rejet de toute forme de terrorisme et d'actes de violence, quelles que soient ses motivations et ses raisons, appelle encore une fois à multiplier les efforts régionaux et internationaux pour faire face à ce fléau qui vise la paix et la sécurité internationales», conclut le communiqué.

 

A propos

Moment politique fort Moment politique fort La rencontre consultative qui a réuni le weekend  dern...

Parlons en

Sahara marocain : la rage folle d’Alger Sahara marocain : la rage folle d’Alger Le régime algérien est décidément entré dans une rage...

Ainsi va l'Afrique

Le Bouteflika burundais Le Bouteflika burundais actuel  président du Burundi s’entête toujours à vouloir violer, coûte que coûte, la Constitution de son pays. Il a ainsi décidé de se repr...

chroniques

Tayeb et sa société «mémorable» Tayeb et sa société «mémorable» Il est artiste par amour pour les autres, pour l’Autre...

Autrement dit

Interview

Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Peut-on différencier l’écriture en fonction de l’a...

Eclairage

L’unité de la pensée et de l’action L’unité de la pensée et de l’action Entre l’intellectuel et l’idéologue qu’il était,...

Point de vue

Le sens des responsabilités doit constamment primer Le sens des responsabilités doit constamment primer Khalid Naciri fait le point sur la situation politique gén...

Hors champ

Le travelling…une affaire de morale Le travelling…une affaire de morale Ethique et esthétique «Le réel doit être fictionn...

Amicalement votre

BREXIT : Et Si la Grande Bretagne quittait l'UE? BREXIT : Et Si la Grande Bretagne quittait l'UE? Dans quelques semaines, 65 millions de britanniques vote...

A vrai dire

Intellectuels, réveillez-vous! Intellectuels, réveillez-vous! Devant les signes de toute crise, un discours de pondér...