journal albayane

Après la régularisation, l’intégration et l’insertion économique PDF Imprimer Envoyer
Actualités
Écrit par Danielle Engolo   

Politique migratoire

Le gouvernement veut traduire les textes sur la migration en action. Le ministère des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de la migration, dirigé par Anis Birou,  vient de lancer un appel à projets à l’adresse des associations pour l’accompagnement de l’intégration des migrants résidant au Maroc au titre de l’année 2015. Les différentes associations ont jusqu’au 17 avril pour soumettre au ministère de tutelle des projets en vue de la concrétisation de la nouvelle politique de l’immigration et de l’asile initiée par le Maroc en 2013.
L’appel à projets paru dans les colonnes de la presse vise notamment l’intégration professionnelle, culturelle et l’assistance de nombreux migrants. Un an après la campagne de régularisation des étrangers qui a permis à de nombreux étrangers subsahariens de voir leur situation réglementaire régularisée, il s’agit de favoriser leur insertion dans le tissu économique national.

Cet appel à projets, lancé le 16 mars, s’inscrit dans le cadre des «engagements du Royaume du Maroc en matière des droits des migrants et de leurs familles, de la concrétisation de l’approche  participative adoptée par le gouvernement dans la construction et la mise en œuvre de sa politique migratoire», précise le communiqué du ministère des MRE et des affaires de la migration. Il concerne les projets relatifs à l’intégration culturelle et éducative des migrants et de leurs enfants, l’assistance sociale et humanitaire des migrants, l’intégration économique et l’accompagnement juridique des migrants.

Les modalités de candidature consistent à constituer un dossier comportant le dossier juridique de l’association et les documents relatifs à l’ensemble du projet à déposer au ministère des MRE et des affaires de la migration.

 

A propos

Moment politique fort Moment politique fort La rencontre consultative qui a réuni le weekend  dern...

Parlons en

Sahara marocain : la rage folle d’Alger Sahara marocain : la rage folle d’Alger Le régime algérien est décidément entré dans une rage...

Ainsi va l'Afrique

Le Bouteflika burundais Le Bouteflika burundais actuel  président du Burundi s’entête toujours à vouloir violer, coûte que coûte, la Constitution de son pays. Il a ainsi décidé de se repr...

chroniques

Tayeb et sa société «mémorable» Tayeb et sa société «mémorable» Il est artiste par amour pour les autres, pour l’Autre...

Autrement dit

Interview

Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Peut-on différencier l’écriture en fonction de l’a...

Eclairage

L’unité de la pensée et de l’action L’unité de la pensée et de l’action Entre l’intellectuel et l’idéologue qu’il était,...

Point de vue

Le sens des responsabilités doit constamment primer Le sens des responsabilités doit constamment primer Khalid Naciri fait le point sur la situation politique gén...

Hors champ

Le travelling…une affaire de morale Le travelling…une affaire de morale Ethique et esthétique «Le réel doit être fictionn...

Amicalement votre

BREXIT : Et Si la Grande Bretagne quittait l'UE? BREXIT : Et Si la Grande Bretagne quittait l'UE? Dans quelques semaines, 65 millions de britanniques vote...

A vrai dire

Intellectuels, réveillez-vous! Intellectuels, réveillez-vous! Devant les signes de toute crise, un discours de pondér...