journal albayane

Bilan contrasté en 2014, selon Rahhou PDF Imprimer Envoyer
Actualités
Écrit par Danielle Engolo   

CIH Bank


L’activité hôtelière joue un mauvais tour à CIH bank.  Elle plombe les résultats annuels du groupe bancaire en 2014. Pourtant, en 2013, ce pôle essentiel de la banque avait tiré l’activité du groupe à hauteur de 58 millions de DH. En 2014, l’activité hôtelière se situe à 18 millions de dirhams, impactant tous les indicateurs financiers du groupe bancaire.

CIH bank boucle l’année sur un bilan contrasté. Son résultat net consolidé enregistre une baisse de 2,8% par rapport à l’année précédente. Pourtant, hors activités hôtelières, le RNC s’inscrit en hausse de 4,4%, passant ainsi de 486 millions de DH à 508 millions de DH. Même constat au niveau du résultat d’exploitation du groupe bancaire qui enregistre une légère progression de 2,2%. Cet indicateur, pris hors activité hôtelière, s’inscrit sur une tendance haussière de 11,5%. Le Produit net bancaire du groupe se retrouve également répercuté et se situe à 1,7% par rapport à 2013. Sans l’activité hôtelière, il est estimé à 4%.

Cette baisse de la contribution de l’activité hôtelière dans les résultats du groupe est liée, notamment à l’entrée en périmètre de l’hôtel Tivoli détenu par le groupe en 2013, explique Ahmed Rahhou, PDG du groupe. Cette montée du périmètre ayant injecté 56 millions de dirhams dans les comptes consolidés a eu des répercussions en 2014.

Sur le volet dépôt crédit, l’année 2014 enregistre une croissance. Les dépôts clientèle connaissent une progression de 6,3% passant de 15 millions de DH à 16, 249 millions de DH. Une croissance portée en partie par l’ouverture d’environ 80 000 nouveaux comptes au cours de l’année 2014. Les crédits clientèle quant à eux augmentent de 2,6% pour se situer à 32 606 millions de DH. Cette légère progression s’explique par les crédits immobiliers en légère hausse, soit 0,5%. L’ensemble des crédits hors immobiliers s’accroissent de 8,5%. Concernant l’activité de recouvrement, elle est dynamisée », se félicite Lotfi Sekkat. Le groupe poursuit le recouvrement des créances dont le potentiel à exploiter  atteindrait 80 millions de dirhams.

Malgré l’atonie de l’activité hôtelière, l’activité du groupe garde son tonus. Ses dirigeants se veulent rassurants et optimistes pour l’année 2015. Avec un secteur immobilier atone dû au retrait des achats immobiliers par les MRE, le groupe envisage développer le secteur immobilier locatif dont la demande reste insatisfaite. « L’immobilier est suivi de manière particulière au Maroc, car il constitue 30% du marché marocain », affirme le PDG du groupe. La demande ayant baissé, Mohamed Rahhou rassure que ce n’est pas le stock immobilier qui a un problème, mais son écoulement. Dans ce sens, « nous accompagnons nos clients pour qu’ils puissent écouler le secteur immobilier », ajoute t-il. Le groupe table sur de meilleures perspectives en 2015, mais celles-ci seront tributaires du comportement du marché.

 

A propos

Moment politique fort Moment politique fort La rencontre consultative qui a réuni le weekend  dern...

Parlons en

Sahara marocain : la rage folle d’Alger Sahara marocain : la rage folle d’Alger Le régime algérien est décidément entré dans une rage...

Ainsi va l'Afrique

Le Bouteflika burundais Le Bouteflika burundais actuel  président du Burundi s’entête toujours à vouloir violer, coûte que coûte, la Constitution de son pays. Il a ainsi décidé de se repr...

chroniques

Tayeb et sa société «mémorable» Tayeb et sa société «mémorable» Il est artiste par amour pour les autres, pour l’Autre...

Autrement dit

Interview

Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Peut-on différencier l’écriture en fonction de l’a...

Eclairage

L’unité de la pensée et de l’action L’unité de la pensée et de l’action Entre l’intellectuel et l’idéologue qu’il était,...

Point de vue

Le sens des responsabilités doit constamment primer Le sens des responsabilités doit constamment primer Khalid Naciri fait le point sur la situation politique gén...

Hors champ

Le travelling…une affaire de morale Le travelling…une affaire de morale Ethique et esthétique «Le réel doit être fictionn...

Amicalement votre

BREXIT : Et Si la Grande Bretagne quittait l'UE? BREXIT : Et Si la Grande Bretagne quittait l'UE? Dans quelques semaines, 65 millions de britanniques vote...

A vrai dire

Intellectuels, réveillez-vous! Intellectuels, réveillez-vous! Devant les signes de toute crise, un discours de pondér...