journal albayane

Deux films marocains en concurrence pour le Grand prix Tamouda PDF Imprimer Envoyer
Actualités
Écrit par Omayma Khtib   

21e édition du Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan


La Ville de Tétouan se prépare pour accueillir, du 28 mars au 4 avril, la 21e édition du Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan (FCMT) au terme duquel sera décerné le Grand prix Tamouda du cinéma méditerranéen. L’ouverture de cette édition sera marquée par la présentation, au cinéma espagnol, du nouveau trophée du Festival, élaboré avec brio par l’artiste Abdelkrim El Ouazzani.

Au menu de cette édition une projection d’une soixantaine de films représentant 16 pays de la Méditerranée, entre autres Maroc, l’Algérie, la Tunisie, l’Egypte, le Liban, la Syrie, la Palestine, l’Espagne, l’Italie, la France et la Grèce… Parmi lesquels figurent 13 longs-métrages en compétition officielle dont deux sont marocains, à savoir «Demi ciel» d’Abdelkadr Laktaa et «Petits bonheurs» de Cherif Trebak.

Produit en 2014, le premier film a déjà été distingué par le prix du scénario, et ce lors du denier Festival national du film de Tanger. Il a été tiré du livre autobiographique «La liqueur d’Aloès» de Jocelyne Laâbi.  «Demi ciel» met en relief la souffrance des familles des détenus politiques des années 70, ainsi que leur long combat pour la libération des leurs. Parmi les plus célèbres de ces détenus, le poète et écrivain Abdellatif Laâbi.

Quant à «Petits bonheurs», dont le tournage s’est déroulé en 2014 à Tétouan, il retrace une partie de l’histoire de la Colombe blanche pendant les années 50. Ce long-métrage discute de la situation de la femme à cette époque et sa volonté de se libérer des anciennes traditions pour se faire une place dans la société.

Outre la projection des films en ou hors compétition officiel, cette 21e édition prévoit de mettre en compétition 15 courts-métrages et 13 films documentaires.

En effet la programmation de cette édition se différencie par l’organisation d’une conférence autour du thème «Le cinéma et les médias audiovisuels» et de deux tables rondes, dont les thèmes porteront respectivement sur le «Cinéma, la ville et  environnement» et «le cinéma marocain et les défis de production», organisée en collaboration avec le ministère de l'Habitat et de la politique de la ville, Précise un communiqué des organisateurs.

Les organisateurs ont programmé de même des masters class, qui seront animées par des cinéastes méditerranéens, ainsi que des ateliers et stages au profit des élèves des différents établissements scolaires de la ville de Tétouan.

Le Grand prix du FICMT porte désormais le nom de Tamouda, qui se veut un signe de l’ancrage du festival dans son environnement global.

 

A propos

Moment politique fort Moment politique fort La rencontre consultative qui a réuni le weekend  dern...

Parlons en

Sahara marocain : la rage folle d’Alger Sahara marocain : la rage folle d’Alger Le régime algérien est décidément entré dans une rage...

Ainsi va l'Afrique

Le Bouteflika burundais Le Bouteflika burundais actuel  président du Burundi s’entête toujours à vouloir violer, coûte que coûte, la Constitution de son pays. Il a ainsi décidé de se repr...

chroniques

Tayeb et sa société «mémorable» Tayeb et sa société «mémorable» Il est artiste par amour pour les autres, pour l’Autre...

Autrement dit

Interview

Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Peut-on différencier l’écriture en fonction de l’a...

Eclairage

L’unité de la pensée et de l’action L’unité de la pensée et de l’action Entre l’intellectuel et l’idéologue qu’il était,...

Point de vue

Le sens des responsabilités doit constamment primer Le sens des responsabilités doit constamment primer Khalid Naciri fait le point sur la situation politique gén...

Hors champ

Le travelling…une affaire de morale Le travelling…une affaire de morale Ethique et esthétique «Le réel doit être fictionn...

Amicalement votre

BREXIT : Et Si la Grande Bretagne quittait l'UE? BREXIT : Et Si la Grande Bretagne quittait l'UE? Dans quelques semaines, 65 millions de britanniques vote...

A vrai dire

Intellectuels, réveillez-vous! Intellectuels, réveillez-vous! Devant les signes de toute crise, un discours de pondér...