journal albayane

Les Lions de l’Atlas à Agadir, les locaux à Casablanca PDF Imprimer Envoyer
Actualités
Écrit par Rachid Lebchir   

Matches amicaux des équipes marocaines


A l’occasion de la trêve internationale de la semaine FIFA, entre le 26 et le 31 mars courant, plusieurs matches amicaux sont programmés dans différents coins du monde. Les équipes nationales marocaines sont également concernées avec les Lions de l’Atlas qui rencontreront leurs homologues de l’Uruguay, ce vendredi au nouveau stade d’Agadir à partir de 19h00. De leur part, les joueurs locaux évolueront à Casablanca à deux reprises respectivement face aux équipes du Congo et du Burkina Faso, les samedi 27 et lundi 30 mars 2015 au Complexe Mohammed V.

Les deux sélections marocaines sont actuellement en stage jusqu’à la fin du mois. Les Lions de l’Atlas qui viennent de se retrouver avec une sélection new look après plusieurs stages et matches amicaux, l’année écoulée, continueront leurs préparatifs aux prochaines échéances. Cela même s’ils ne savent pas encore leur destin en Afrique puisqu’ils attendent toujours le verdict Tribunal administratif du sport (TAS) à propos du conflit opposant le Maroc à la CAF qui avait injustement pris la décision d’éloigner le Maroc des deux prochaines éditions de la CAN en 2017 et 2019. En attendant le jugement du TAS qu’on souhaite favorable pour le Maroc qui a déjà payé cher la disqualification en CAN 2015 qu’il devait organiser mais qu’il a seulement demandé le report pour cause du spectre d’Ebola, chose que la CAF n’a guère acceptée en attribuant la compétition à un autre pays, la Guinée Equatoriale, dans sa date initiale, l’équipe nationale continue sur le même rythme des préparatifs surtout qu’il n’y a pas seulement la CAN mais aussi et surtout le Mondial 2018 dont les éliminatoires débuteront en octobre prochain. Pour ce, les Lions de l’Atlas ont fait le bon choix de se mesurer face à une des meilleurs sélections mondiales, celle de l’Uruguay qui se prépare de son côté pour la Copa América face aux géants du continent, le Brésil, l’Argentine…

C’est une bonne chose pour les Lions de l’Atlas et leur coach, Baddou Zaki, qui nous a promis à l’occasion un grand match face à l’équipe de l’Uruguay, en attendant les choses sérieuses et le début d’un long parcours vers la qualification au prochain mondial que le Maroc pourrait retrouver après une absence de 20 ans, depuis l’édition de 1998 en France

Idem pour l’équipe nationale des joueurs locaux qui n’arrive toujours pas à inscrire son nom au CHAN. Car elle n’y a même pas pu mettre les pieds lors des deux premières éditions en 2009 et 2011 avant de se ressaisir en 2013, sous la houlette de l’entraîneur Hassan Benabicha mais seulement pour se contenter d’une place en quarts de finale et une sortie jugée sévère par le Nigeria.

Aujourd’hui, les locaux comptent faire mieux en compagnie d’un autre coach, M’Hamed Fakhir, qui connait bien la boite marocaine.  Après les deux tests contre le Congo et le Burkina Faso, prévus samedi et lundi prochains, les locaux devront multiplier leurs matches amicaux en attendant le début des éliminatoires du CHAN 2016 organisé par le Rwanda. Le Maroc connaitra ses adversaires au terme du tirage au sort qui aura lieu le 5 avril prochain au siège de la CAF en Egypte.

Les éliminatoires débuteront en juin prochain et la phase finale est programmée du 16 janvier au 7 février 2016.

Sur les 42 engagés dans les éliminatoires pour 15 tickets qualificatifs à la phase finale, le Maroc peut s’estimer heureux de se trouver dans la Zone Nord qui comprend seulement trois pays en compagnie de la Tunisie et la Libye. Les trois sélections maghrébines vont se disputer les deux billets qualificatifs au CHAN 2016 en l’absence de l'Algérie disqualifiée pour cette édition par la CAF suite à son retrait de la récente compétition. Les éliminatoires prévues en deux tours à l’exception de la zone Nord, vont démarrer le 19 et le 21 juin pour se terminer le 28 et le 30 août 2015. Juste deux mois avant le début des autres éliminatoires en octobre prochain pour le Mondial 2018.

Alors du pain sur la planche, aussi bien pour Fakhir que pour Zaki même si les deux entraîneurs se montrent sereins quant à l’avenir de leurs poulains…

 

A propos

Moment politique fort Moment politique fort La rencontre consultative qui a réuni le weekend  dern...

Parlons en

Sahara marocain : la rage folle d’Alger Sahara marocain : la rage folle d’Alger Le régime algérien est décidément entré dans une rage...

Ainsi va l'Afrique

Le Bouteflika burundais Le Bouteflika burundais actuel  président du Burundi s’entête toujours à vouloir violer, coûte que coûte, la Constitution de son pays. Il a ainsi décidé de se repr...

chroniques

Tayeb et sa société «mémorable» Tayeb et sa société «mémorable» Il est artiste par amour pour les autres, pour l’Autre...

Interview

Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Peut-on différencier l’écriture en fonction de l’a...

Eclairage

L’unité de la pensée et de l’action L’unité de la pensée et de l’action Entre l’intellectuel et l’idéologue qu’il était,...

A vrai dire

Intellectuels, réveillez-vous! Intellectuels, réveillez-vous! Devant les signes de toute crise, un discours de pondér...