journal albayane

Maroc-Uruguay ce samedi à Agadir, en attendant les locaux face au Burkina après le Congo PDF Imprimer Envoyer
Actualités
Écrit par Rachid Lebchir   

Matches amicaux des sélections nationales


C’est ce samedi que l’équipe nationale de football rencontrera son homologue de l’Uruguay dans un match amical au grand stade d’Agadir à 19H00. Ce match faisant partie du programme de la FIFA à l’occasion de la trêve internationale constitue une belle opportunité pour les deux sélections qui se préparent pour les prochaines échéances.

L’Uruguay qui a fait le choix du Maroc pense à la Copa América de l’année 2015 qui va se dérouler avec l’engagement des grandes sélections du Continent à l’image du Brésil, l’Argentine… Pour ce, l’entraineur de l’équipe uruguayenne,  Óscar Tabárez, a tenu un point de presse d’avant-match pour présenter son équipe, hier vendredi 27à la salle de conférences du Grand Stade d’Agadir.

Pour les Lions de l’Atlas et leur entraineur, Badou Zaki, qui a tenu lundi dernier, lui aussi, sa conférence de presse pour présenter son équipe tout en nous promettant un grand match à l’occasion, ce match face à l’Uruguay constitue un grand test même si les Lions de l’Atlas chôment aujourd’hui, à cause la CAF et ses décision injustes contre le Maroc. Car les Lions de l’Atlas qui ne savent pas encore leur destin en Afrique attendent toujours le verdict Tribunal administratif du sport (TAS) à propos du conflit opposant le Maroc à la CAF qui avait injustement pris la décision d’éloigner l’équipe nationale des deux prochaines éditions de la CAN en 2017 et 2019. Le seul délit du Maroc c’est d’avoir privilégié la santé des Africains en demandant le report de la CAN 2015  pour cause du spectre mortel d’Ebola.

En attendant le jugement du TAS qu’on souhaite favorable pour le Maroc qui a déjà payé cher la disqualification en cette CAN 2015 qu’il devait organiser, l’équipe nationale continue sur le même rythme des préparatifs surtout qu’il n’y a pas seulement la CAN mais aussi et surtout le Mondial 2018 dont les éliminatoires débuteront en octobre prochain. Alors, place au nouveau test de l’équipe nationale face à l’Uruguay en attendant de fournir beaucoup d’efforts et bien préparer les éliminatoires du prochain mondial en 2018 dans l’espoir de retrouver ce rendez-vous de la planète foot après une longue absence qui a duré depuis le Mondial français en 1998.

Après le Congo, les Locaux dans un 2e test face au Burkina

D’autre part, l’équipe nationale des joueurs locaux continue, elle aussi, ses préparatifs pour les prochaines échéances. Deux rencontres amicales sont au programme en fin du mois, au Complexe sportif Mohammed V de Casablanca, dans le cadre de sa préparation aux éliminatoires du Championnat africain des joueurs locaux (CHAN 2016) qui aura lieu au Rwanda.

Après le premier match disputé, vendredi, face au Congo, les locaux marocains joueront un deuxième match amical ce lundi contre le Burkina Faso.

Ces deux matches constituent de sérieux tests pour les locaux marocains appelés  à assurer la qualification au prochain CHAN en 2016 et faire mieux que lors de la précédente édition en 2014 quand ils ont été éliminés en quarts de finale. Cela sans oublier l’absence du Maroc éliminé lors des phases qualificatives des deux premières éditions des CHAN 2009 et 2011.

Pour 2016, l’équipe nationale est chanceuse de jouer dans la Zone Nord qui comprend seulement trois pays en compagnie de la Tunisie et la Libye. Les trois sélections maghrébines vont se disputer les deux billets qualificatifs en l’absence de l'Algérie disqualifiée pour cette édition par la CAF suite à son retrait de la récente compétition.

Dans l’ensemble, 42 pays étalés sur différentes zones sont engagés dans les éliminatoires qui débuteront en juin prochain pour 15 tickets qualificatifs à la phase finale programmée du 16 janvier au 7 février 2016.

Bonnes chances  aux joueurs locaux marocains au CHAN 2016 ainsi qu’aux Lions de l’Atlas appelés à réussir les qualificatifs au prochain Mondial 2018 en Russie.

 

A propos

Moment politique fort Moment politique fort La rencontre consultative qui a réuni le weekend  dern...

Parlons en

Sahara marocain : la rage folle d’Alger Sahara marocain : la rage folle d’Alger Le régime algérien est décidément entré dans une rage...

Ainsi va l'Afrique

Le Bouteflika burundais Le Bouteflika burundais actuel  président du Burundi s’entête toujours à vouloir violer, coûte que coûte, la Constitution de son pays. Il a ainsi décidé de se repr...

chroniques

Tayeb et sa société «mémorable» Tayeb et sa société «mémorable» Il est artiste par amour pour les autres, pour l’Autre...

Interview

Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Peut-on différencier l’écriture en fonction de l’a...

Eclairage

L’unité de la pensée et de l’action L’unité de la pensée et de l’action Entre l’intellectuel et l’idéologue qu’il était,...

A vrai dire

Intellectuels, réveillez-vous! Intellectuels, réveillez-vous! Devant les signes de toute crise, un discours de pondér...