journal albayane

La Jeunesse socialiste condamne le terrorisme et dénonce les viles tentatives algériennes PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Khalid Darfaf   

Forum social mondial de Tunis


La visite effectuée par l’organisation de la jeunesse socialiste en Tunisie pour prendre part au forum social mondial de Tunis fut un véritable succès.

La délégation, conduite par le secrétaire général de l’organisation, Jamal Karimi Benchekroun,accompagné par Younes Siraj et Abderrazak Zaki, membres du bureau national de l’organisation, et Wadii Dermouk de l’organisation Scout-Jawal, a eu des rencontres de travail avec plusieurs délégations étrangères, en l’occurrence des pays arabes, afin de renforcer les liens de coopération bilatéraux et multilatéraux. Ainsi, et en coordination avec le pôle des relations extérieures du Parti du progrès et du socialisme (PPS), l’organisation a rencontré vendredi 27 mars, son homologue du parti Al Massar de Tunisie sur le plateau d’exposition du Forum social mondial à  l’université des sciences sise dans la capitale. Les deux parties se sont penchées sur les possibilités et les perspectives de développer les moyens de collaboration et ce, conformément aux résolutions et recommandations de la rencontre des partis de la gauche arabe organisée en février dernier à Rabat sous l’égide du PPS. Samedi 28 mars, la direction du parti Al Massar, en l’occurrence son secrétaire général,  les membres du bureau politique du parti et du comité central ont organisé une cérémonie d’accueil en l’honneur de la jeunesse socialiste.

Forte condamnation des actes terroristes


Dans la même journée, la délégation de la jeunesse socialiste a rencontré des représentants du Parti unifié des patriotes démocrates à proximité du musée de Bardo. C’était un moment de recueillement très émouvant.  C’était aussi une occasion pour la délégation de la jeunesse socialiste de réitérer sa solidarité et sa ferme condamnation de l’attentat barbare qui a coûté la vie à 21 civils.

Par ailleurs,  les deux parties ont passé en revue plusieurs dossiers d’ordre politique, économique et culturel, intéressant les deux pays. Dimanche 29 mars, les responsables du Parti unifié des patriotes démocrates ont réservé un  accueil chaleureux à la délégation de la jeunesse socialiste et l’organisation scout- Jawal. Un signe qui témoigne du rayonnement du PPS à l’échelle du monde arabe et les relations solides qui le lient avec les partis de la gauche, souligne Jamal Benchekroun à Al Bayane. La délégation a également activement pris part à une table ronde placée sous le signe de «L’Union maghrébine, depuis sa création, jusqu’au nos jours».  Le débat était intense et fructueux. Ce fut l’occasion de souligner l’importance de redynamiser cette structure régionale, qui est d’ailleurs un espace incontournable pour le développement du peuple maghrébine, ont tenu à préciser les intervenants.  Une fois la conférence terminée, les représentants de la jeunesse socialistes ont fait le déplacement au  cimetière Al Jellaz, pour se recueillir sur les tombes des militants, feux  Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, lâchement assassinés par des obscurantistes durant la période transitoire du printemps tunisien.

Lutte contre la normalisation avec l'ennemi sioniste


Et ce n’est pas tout. Outre la rencontre avec les étudiants et résidents marocains en Tunisie, la solidarité avec le peuple palestinien figurait bien évidemment sur l’agenda de la jeunesse socialiste. Ainsi, l’organisation a signé une pétition collective appelant à mettre un terme à la normalisation avec l’entité sioniste, tout en condamnant les agressions de l’Etat hébreu à l’encontre du peuple palestinien. Qui plus est, l’organisation a appelé à la création d’un Etat palestinien libre et indépendant, avec Al Qods comme capitale.

Gare à la dérive algérienne

Sur un autre registre, la jeunesse socialiste et l’organisation scout- Jawal ont condamné certains agissements malsains et actes de provocations émanant des représentants du  polisario, appuyés par des éléments des  services secrets algériens. Ces derniers n’ont lésiné sur aucun moyen pour saboter les ateliers et les activités organisés par les délégations marocaines qui ont participé à ce forum social mondial.

En réponse à ces viles tentatives qui sont devenues coutumières, les participants marocains ont fait preuve de retenue et de clairvoyance.  «Notre attitude a laissé une impression remarquable auprès de l’opinion publique tunisienne», a déclaré Jamal Karim à Al Bayane. Et d’ajouter que «lors de ce forum, plusieurs délégations participantes se sont rendues comptes de l’évolution et du développement institutionnel que connait le Royaume en matière de démocratie et l’équité de sa cause concernant la défense du Sahara marocain».