journal albayane

Un phare de la science et de la tolérance et une institution religieuse à dimension internationale PDF Imprimer Envoyer
Actualités
Écrit par La Rédaction   

Institut Mohammed VI de formation des Imams, morchidines et morchidates


Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, que Dieu L'assiste, a procédé, vendredi au quartier universitaire (Madinate Al Irfane) à Rabat, à l'inauguration de l'Institut Mohammed VI de formation des Imams, morchidines et morchidates, un projet pilote qui consacre le rayonnement religieux du Royaume et son attachement aux préceptes fondamentaux de l'Islam.
Mobilisant des investissements de l'ordre de 230 millions de dirhams, le nouvel établissement, destiné à accueillir des Imams marocains et d'autres originaires de pays arabes, africains, et européens, est l'expression du rôle suprême d'Imarat Al Mouminine, garante de la pratique religieuse de l'Islam authentique, par essence tolérant et ouvert, basé sur le dogme Achaârite, le rite malékite et le soufisme sunnite.
Sa réalisation s'inscrit dans le cadre de la mise en œuvre d'une stratégie intégrée visant à inculquer aux nouvelles générations de morchidates, d'imams et de morchidines les valeurs de l'Islam du juste milieu, pratiqué de tout temps au Maroc, meilleur rempart contre des comportements extrémistes déviants qui touchent le monde.
L'institut jouera ainsi un rôle essentiel, aux côtés d'autres institutions, pour préserver l'identité religieuse du Maroc qui porte le sceau de la pondération, de l'ouverture et de la tolérance.
Cette stratégie religieuse intégrée, globale et multidimensionnelle repose sur trois fondements, à savoir le pilier institutionnel, celui d'un encadrement efficace, et une formation scientifique moderne sans cesse renouvelée. C'est en concrétisation de ce dernier pilier qu'intervient la réalisation de l'Institut Mohammed VI de formation des imams, morchidines et morchidates.
D'une capacité pédagogique de 1.000 places, le nouvel institut (28.687 m2), dont les travaux de construction ont été lancés par le Souverain le 12 mai 2014, comprend un pavillon pédagogique qui abrite des amphithéâtres, des salles de cours et d'informatique, une salle polyvalente, la mosquée «Al Oukhoua Al Islamiya», et une bibliothèque dotée d'un fond documentaire riche et varié.
L'Institut Mohammed VI de formation des imams, morchidines et morchidates comporte également un pavillon d'hébergement et de restauration comprenant 310 chambres (700 lits), deux réfectoires, ainsi qu'un pavillon socio-sportif.
Outre son rôle dans la préservation de la quiétude spirituelle des marocains et de l'unité du rite malékite, cet établissement devra accompagner le Royaume dans son partenariat avec les pays frères et amis d'Afrique, notamment après la décision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, de répondre favorablement aux requêtes concernant la formation au Maroc d'imams et de prédicateurs originaires de pays africains comme la Tunisie, le Mali, la Guinée Conakry ou la Côte d'Ivoire, ainsi qu'aux demandes émanant de pays européens.
En plus des étudiants marocains inscrits, dont le nombre atteint 150 imams morchides et 100 morchidates par an, l'institut accueille actuellement 447 étudiants étrangers originaires du Mali (212 étudiants), de la Tunisie (37), de la Guinée Conakry (100), de la Côte d'Ivoire (75), et de France (23).
Cet établissement, réalisé par le ministère des Habous et des Affaires islamiques, assurera, grâce à un staff pédagogique et administratif de haut niveau, des formations de qualité adaptées qui permettront aux étudiants inscrits de mener à bien les missions d'encadrement et de prédication dont ils auront la charge.
A cette occasion, SM le Roi, Amir Al Mouminine, a posé pour une photo-souvenir avec les Imams, morchidines et morchidates inscrits à l'Institut.

 

 

A propos

Moment politique fort Moment politique fort La rencontre consultative qui a réuni le weekend  dern...

Parlons en

Sahara marocain : la rage folle d’Alger Sahara marocain : la rage folle d’Alger Le régime algérien est décidément entré dans une rage...

Ainsi va l'Afrique

Le Bouteflika burundais Le Bouteflika burundais actuel  président du Burundi s’entête toujours à vouloir violer, coûte que coûte, la Constitution de son pays. Il a ainsi décidé de se repr...

chroniques

Tayeb et sa société «mémorable» Tayeb et sa société «mémorable» Il est artiste par amour pour les autres, pour l’Autre...

Autrement dit

Interview

Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Peut-on différencier l’écriture en fonction de l’a...

Eclairage

L’unité de la pensée et de l’action L’unité de la pensée et de l’action Entre l’intellectuel et l’idéologue qu’il était,...

Point de vue

Le sens des responsabilités doit constamment primer Le sens des responsabilités doit constamment primer Khalid Naciri fait le point sur la situation politique gén...

Hors champ

Le travelling…une affaire de morale Le travelling…une affaire de morale Ethique et esthétique «Le réel doit être fictionn...

Amicalement votre

BREXIT : Et Si la Grande Bretagne quittait l'UE? BREXIT : Et Si la Grande Bretagne quittait l'UE? Dans quelques semaines, 65 millions de britanniques vote...

A vrai dire

Intellectuels, réveillez-vous! Intellectuels, réveillez-vous! Devant les signes de toute crise, un discours de pondér...