journal albayane

78 Etats et 40 organisations internationales pour colleter 8,4 milliards de dollars PDF Imprimer Envoyer
Actualités
Écrit par La Rédaction   

Le Koweït abrite la 3e conférence internationale des donateurs pour la Syrie


Sur invitation des Nations-Unies, la troisième conférence internationale des donateurs pour la Syrie démarre ce mardi 31 mars au Koweït, avec la participation de plus de 78 Etats, a souligné Cheikh Mohammed Abdallah Al Moubarak Al Sabah, ministre d’Etat aux Affaires du cabinet.

Et de préciser, qu’environ 40 organisations internationales représentant les différentes instances onusiennes devront également prendre part à cet événement mondial.   Le responsable koweitien, qui s’expliquait, dimanche 29 mars, dans une conférence de presse, en présence du président de la commission de l’information, Mohamed Abou Al Hassan, a souligné que le rôle de son pays consiste à mettre en œuvres toutes les moyens nécessaires et réunir toutes les conditions afin de réussir cette rencontre.  En fait,  l’objectif de la conférence présidée par le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-Moon, est de donner l’occasion à la communauté internationale de faire des promesses de don en réponse aux besoins humanitaires liés à la crise syrienne. Le ministre koweitien a ainsi fait état des conférences précédentes, organisées également par l’Etat koweitien en 2013 et 2014, et qui permis de collecter presque 3,9 milliards de dollars, tout en soulignant que le Koweït, a lui seul, a alloué une enveloppe s’élevant à 300 millions de dollars lors de la première conférence, soit 20% des promesses internationales. S’agissant de la deuxième conférence, le Koweït a mobilisé une enveloppe budgétaire estimée à 500 millions de dollars (300 millions de dollars octroyés par le gouvernement et 200 millions accordés par les organisations et les associations de bienfaisance), a-t-il précisé.  Concernant la troisième conférence, le ministre koweitien a affirmé que l’objectif que se sont assigné  les organisateurs est de collecter 8,4 milliards de dollars, dont 5,5 seront destinés aux réfugiés syriens dans les pays voisions et 2,9 aux personnes déplacés à l’intérieur de la Syrie.

En réponse aux questions des journalistes, Mohammed Abdallah Al Moubarak Al Sabah a souligné que son pays fait totalement confiance aux ONG’s et les méthodes qu’elles utilisent pour dépenser l’argent collecté. «Le Koweït a toujours privilégié la voie de verser directement les dons aux associations, tout en leur faisant confiance», a-t-il laissé entendre.  D’ailleurs, « ces organisations ont toujours fait preuve de respect des lois internationales et normes générales de comptabilité», a déclaré le conférencier. Abondant dans le même ordre d’idées, le responsable koweïtien a fait savoir que son pays se penche  pour le moment, conjointement avec les responsables du  Programme des Nations Unies pour le développement, sur l’investissement dans des projets rentables, au lieu de distribuer directement de l’argent. En fait, ce serait l’un des points qui figure sur l’agenda des participants à la conférence, a-t-il indiqué.

Sur un autre registre, Mohammed Abdallah Al Moubarak Al Sabah a refusé d’indiquer le nom du représentant syrien lors de congrès, indiquant dans ce sens que cela relève des attributions des Nations-unies.

De son côté, Cheikh Salman Sabah Al Salem Al Houmoud Al Sabah, ministre de l’information, ministre d’Etat à la Jeunesse, a souhaité tout le succès pour ce troisième congrès international et de collecter plus de fonds, tout en soulignant que l’organisation d’un tel événement témoigne de la crédibilité et de la confiance dont jouit l’Etat du Koweït à l’échelle international et mérite amplement sa nomination en tant que « «centre humanitaire international » et l’accord du titre «  Leader de l’action humanitaire » à  son altesse, l’émir du pays, Sheikh Sabah al Ahmad al Jaber al Sabah.  Même son de cloche chez Ayyad Hassan, porte-parole du  Bureau de la coordination des affaires humanitaires qui a souligné, pour sa part, dans une conférence, organisée en marge des travaux de la conférence, que le Koweït remplit un rôle pionnier  en matière de l’action humanitaire et que les nations-unies fait souvent appel à ce pays et le considère comme un partenaire important pour répondre aux besoins humanitaires.

Quant à Faysal Al Moutaqualim, délégué du ministère de l’Information, chargé du pôle de l’information extérieure, il a déclaré au journal Al Bayane, en marge de l’ouverture du centre de presse du congrès, que son département a élaboré une stratégie de communication et de marketing dédiée également à ce congrès. Ainsi, des documents, des livrets  et des brochures réalisés en plusieurs langues ont été édités. En plus, le département de l’information a établi tout un programme destiné aux médias et aux délégations des journalistes, a souligné le responsable koweitien. L’objectif escompté est de réussir le congrès et de valoriser les efforts déployés par les participants et soutenir le peuple syrien frère, a indiqué notre interlocuteur.

Pour rappel, l’émir du Koweït a appelé  l’ensemble des Etats arabes, lors de son discours  du sommet arabe de Charm El Cheikh, à contribuer et à participer massivement à la troisième conférence internationale des donateurs pour la Syrie.

Notons au final que selon l'ONU, la guerre en Syrie a fait plus de 220.000 morts et 12,2 millions de personnes ont besoin d'assistance humanitaire dans le pays.

 

A propos

Moment politique fort Moment politique fort La rencontre consultative qui a réuni le weekend  dern...

Parlons en

Sahara marocain : la rage folle d’Alger Sahara marocain : la rage folle d’Alger Le régime algérien est décidément entré dans une rage...

Ainsi va l'Afrique

Le Bouteflika burundais Le Bouteflika burundais actuel  président du Burundi s’entête toujours à vouloir violer, coûte que coûte, la Constitution de son pays. Il a ainsi décidé de se repr...

chroniques

Tayeb et sa société «mémorable» Tayeb et sa société «mémorable» Il est artiste par amour pour les autres, pour l’Autre...

Autrement dit

Interview

Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Peut-on différencier l’écriture en fonction de l’a...

Eclairage

L’unité de la pensée et de l’action L’unité de la pensée et de l’action Entre l’intellectuel et l’idéologue qu’il était,...

Point de vue

Le sens des responsabilités doit constamment primer Le sens des responsabilités doit constamment primer Khalid Naciri fait le point sur la situation politique gén...

Hors champ

Le travelling…une affaire de morale Le travelling…une affaire de morale Ethique et esthétique «Le réel doit être fictionn...

Amicalement votre

BREXIT : Et Si la Grande Bretagne quittait l'UE? BREXIT : Et Si la Grande Bretagne quittait l'UE? Dans quelques semaines, 65 millions de britanniques vote...

A vrai dire

Intellectuels, réveillez-vous! Intellectuels, réveillez-vous! Devant les signes de toute crise, un discours de pondér...