journal albayane

Des chefs et représentants de partis politiques réitèrent la solidarité du Maroc avec la Tunisie sœur PDF Imprimer Envoyer
Actualités
Écrit par La Rédaction   

Marche contre le terrorisme à Tunis


Plusieurs chefs et représentants de partis politiques marocains ayant participé à la «Grande marche contre le terrorisme», organisée dimanche dans la capitale tunisienne, ont réitéré la ferme solidarité du Maroc avec la Tunisie soeur dans sa lutte contre le terrorisme et le soutien continu du Royaume au processus démocratique et de développement lancé dans ce pays.

Dans des déclarations à la presse, ces dirigeants ont souligné que la participation à cette marche d'une haute délégation marocaine conduite par M. Abdellatif Menouni, Conseiller de SM le Roi, et à laquelle ont assisté également plusieurs chefs d'Etats, de gouvernements et des délégations officielles, est l'expression de position déjà exprimée par le Maroc, roi, gouvernement et peuple, et consacre les principes de sa solidarité et de soutien à la Tunisie soeur dans sa lutte contre le terrorisme.

A cette occasion, ils ont insisté sur la nécessité d'unifier les rangs aux niveaux régional et international pour combattre ce fléau.

M. Nabil Benabdallah, secrétaire général du parti du progrès et du socialisme, a expliqué que la participation de la délégation marocaine vise à exprimer la solidarité totale de toutes les composantes du peuple marocain avec le peuple tunisien dans «cette épreuve difficile». La solidarité et la coopération entre les deux pays sont nécessaires eu égard aux valeurs du voisinage et du destin commun, a-t-il dit.

Pour sa part, M. Saadeddine El Othmani, du parti de la justice et du développement, a rappelé la position constante et de principe du Maroc condamnant cet attentat terroriste et de sa solidarité avec le peuple tunisien durant cette épreuve, soulignant que le déplacement de la délégation marocain de haut niveau et de dirigeants de partis politiques «reflète aussi la position de toutes les composantes du peuple marocain, ainsi que de la condamnation du Maroc de tous les actes terroristes commis aussi bien à l'intérieur du pays qu'ailleurs».

Rappelant les liens historiques liant les deux pays, M. El Othmani a souligné la nécessité de redoubler d'efforts pour instaurer la stabilité, en tant que priorité des priorités. «Il n'a pas de développement ni de justice sociale ou pratique politique sans sécurité et stabilité», a-t-il dit. Le secrétaire général du mouvement populaire, M. Mohand Laenser, a de son coté relevé que la participation de la délégation marocaine exprime la position du Maroc, Roi, gouvernement et peuple, condamnant le terrorisme, ainsi que sa solidarité avec la Tunisie soeur dans son processus politique et de développement, appelant à lutter contre «ce fléau qui menace notre région et le monde entier».

Quant au secrétaire général du parti de l'Authenticité et modernité, M. Mustapha Bakkoury, a affirmé que la participation de la délégation marocaine conduite par le Conseiller de SM le Roi et comprenant de dirigeants et représentants de partis politiques au parlement reflète la solidarité de l'ensemble du peuple marocain avec la Tunisie «dans ces terribles circonstances» et sa condamnation de l'opération terroriste lâche, insistant sur la conjugaison d'efforts pour combattre «ce phénomène étrange à nos sociétés». Pour le secrétaire général du parti de l'Union constitutionnelle, Mohamed Labied, la participation marocaine de haut niveau est une illustration de la position de principe rejetant le terrorisme visant «nos fondements et nos valeurs civilisationnels, ainsi que le développement dans la région». Le premier secrétaire de l'Union socialiste des forces populaire, M. Driss Lachgar a appelé les forces démocratiques, modernistes et progressistes à resserrer les rangs pour défendre les valeurs de tolérance, de fraternité et de solidarité et à se solidariser avec la Tunisie dans cette épreuve en vue de consolider le processus démocratique dans notre région. «En participant à cette marche, la chambre des représentants réaffirme sa solidarité avec le peuple tunisien frère face au terrorisme, rejetée part toutes les religions monothéistes», se disant convaincu que le peuple tunisien surmontera cette épreuve avec plus de détermination, a déclaré pour sa part le vice-président de cette institution, M. Chafik Rachidi. Plusieurs chefs d'Etat et de gouvernement et des délégations officielles représentant nombre de pays, dont le Maroc, ont pris part, dimanche à Tunis, à la marche officielle contre le terrorisme, pour dénoncer l'attentat terroriste qui a pris pour cible le 18 mars courant le Musée du Bardo dans la capitale tunisienne faisant au moins 22 morts. Le président tunisien Béji Caïd Essebsi était aux premières lignes de cette marche de solidarité aux côtés de ses homologues français François Hollande, Palestinien Mahmoud Abbas, Gabonais Ali Bongo Ondimba et Polonais Bronislaw Komorowski.

Ont également pris part à la marche de Tunis des présidents de parlements, arabes et étrangers, dont le président du parlement arabe, un représentant du président du parlement européen, ainsi que plusieurs ministres des Affaires étrangères et représentants de nombre d'organisations arabes et internationales.

Il a été procédé à cette occasion à l'inauguration d'une stèle près du Musée du Bardo où sont inscrits les noms des victimes tombées dans cette opération terroriste. Des dizaines de milliers de manifestants ont pris part à la marche de solidarité contre le terrorisme pour dire que «le terrorisme n'est pas l'ennemi de la seule Tunisie, mais l'ennemi commun du monde entier». «Tunisie libre, terrorisme dehors», «Notre pays est plus fort que vous», scandaient les manifestants, qui brandissaient des centaines de drapeaux tunisiens sur l'avenue menant au Musée du Bardo.

 

A propos

Moment politique fort Moment politique fort La rencontre consultative qui a réuni le weekend  dern...

Parlons en

Sahara marocain : la rage folle d’Alger Sahara marocain : la rage folle d’Alger Le régime algérien est décidément entré dans une rage...

Ainsi va l'Afrique

Le Bouteflika burundais Le Bouteflika burundais actuel  président du Burundi s’entête toujours à vouloir violer, coûte que coûte, la Constitution de son pays. Il a ainsi décidé de se repr...

chroniques

Tayeb et sa société «mémorable» Tayeb et sa société «mémorable» Il est artiste par amour pour les autres, pour l’Autre...

Autrement dit

Interview

Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Journaliste et écrivain, une dualité passionnelle Peut-on différencier l’écriture en fonction de l’a...

Eclairage

L’unité de la pensée et de l’action L’unité de la pensée et de l’action Entre l’intellectuel et l’idéologue qu’il était,...

Point de vue

Le sens des responsabilités doit constamment primer Le sens des responsabilités doit constamment primer Khalid Naciri fait le point sur la situation politique gén...

Hors champ

Le travelling…une affaire de morale Le travelling…une affaire de morale Ethique et esthétique «Le réel doit être fictionn...

Amicalement votre

BREXIT : Et Si la Grande Bretagne quittait l'UE? BREXIT : Et Si la Grande Bretagne quittait l'UE? Dans quelques semaines, 65 millions de britanniques vote...

A vrai dire

Intellectuels, réveillez-vous! Intellectuels, réveillez-vous! Devant les signes de toute crise, un discours de pondér...