Les villes nouvelles ont pour fonction de soutenir l’équilibre du réseau urbain Imprimer
Actualités
Écrit par M. Tafsi   

Nabil Benabdallah à Tamesna


Le programme des villes nouvelles représente une politique publique qui vise l’appui de l’équilibre du réseau urbain dans les grandes villes marocaines, la satisfaction des besoins en logements et l’offre de services publics de qualité dans un espace de vie intégrant toutes les catégories sociales, a affirmé le ministre de l’Habitat et de la politique de la ville, Mohamed Nabil Benabdallah.

Les villes nouvelles jouent un rôle important dans l’élaboration de l’approche nationale de la politique de la ville basée sur une analyse précise des besoins et sur la définition des priorités, selon une vision cohérente et multidimensionnelle garantissant la convergence des efforts et l’efficacité des interventions, a-t-il expliqué, lors de l’inauguration de la troisième édition du festival de Tamesna, organisé vendredi par le groupe Al-Omrane en collaboration avec le ministère de l'Habitat et de la politique de la ville.

Il a également passé en revue les réalisations prévues dans le cadre du plan de relance de Tamesna mis en chantier en mars 2013 en ce qui concerne les projets structurants, les infrastructures et les équipements de

En effet, après 8 années, Tamesna dispose à présent de nombre d’équipements de base nécessaires concernant son approvisionnement en eau, électricité, assainissement et réseau routier reliant la ville à la capitale et au réseau national des autoroutes, ainsi que 25 équipements publics dont 5 équipements récemment ouverts (1 mosquée, 3 établissements d’enseignement et 1 institut de formation professionnelle spécialisé dans les métiers de la construction et des travaux publics).

Des équipements publics de choix

Selon le ministre,  le plan d’appui du développement de la ville de Tamesna, qui est en cours d’exécution avec un budget estimé à 538 millions de dirhams, prévoit la promotion de la ville selon une vision cohérente et équilibrée pour toutes ses composantes urbaines et sa liaison aux territoires avoisinants, en plus de l’accompagnement de la dynamique qui résultera de sa croissance et le contrôle de son développement futur pour qu’elle soit un espace de production de richesse.

15 équipements publics sont en cours de lancement ou de réalisation en plus d’autres projets dont les conventions ont été signées, notamment le projet de la route reliant la ville de Tamesna à la ville de Témara ainsi que la liaison de Tamesna au nouvel axe de l’autoroute.

Pour sa part, le président du directoire d’Al Omrane, Badr Kanouni, a mis l'accent sur les étapes franchies par le projet depuis le lancement du chantier de construction de la ville le 13 mars 2007, et qui dispose, huit ans après, de toutes les infrastructures nécessaires.

Il a en outre salué la coopération avec la société civile, qui constitue, a-t-il dit, un partenaire essentiel dans ce grand chantier et qui a mis au point un cadre de communication et d'actions fructueuses et développé l'animation culturelle et sportive de la nouvelle ville, qui a été couronnée cette année par l'organisation de la troisième édition du festival annuel de Tamesna, sous le thème «la société civile, un levier du développement urbain» .

De son côté, le président du conseil municipal de Sidi Yahya Zaer, Larbi Kharbouch, est revenu sur le développement qu'a connu la ville de Tamesna et la commune de Sidi Yahya Zaer qui a adhéré au programme de mise à niveau du centre de la commune afin de renforcer son rôle dans l'activité économique et l'attractivité de la région.

Figurent au programme du 3e Festival de Tamesna, organisé du 13 au 15 mars, des tables rondes sur «les droits de la femme au Maroc, bilan et perspectives» et «la société civile et le développement urbain», des spectacles de musique animés par des groupes populaires et folkloriques, une exposition d'artisanat et un carnaval qui verra la participation de près de 500 enfants.

Ont assisté à cette cérémonie des représentants des départements ministériels concernés par les projets de développement de la ville de Tamesna ainsi que des établissements publics et des collectivités locales, des élus locaux et des acteurs sociaux, économiques, politiques et civils.