Plus de 2000 délégués et 60 délégations étrangères attendus ce week-end Imprimer
Actualités
Écrit par M.O. Boah   

11e Congrès national de l’Union marocaine du travail à Casablanca

L’Union marocaine du travail (UMT) se prépare à fêter le 60e anniversaire de sa création en grande pompe. Pour ce faire, rien de mieux que de faire coïncider cette fête avec la tenue du 11e Congrès national de la plus puissante centrale syndicale du Maroc.
C’est vendredi prochain en effet que s’ouvrira à Casablanca, au siège même du syndicat, ce grand conclave syndical, prévu sur deux jours (les 20 et 21 mars), sous le thème générique : «« Notre combat unitaire et revitalisé se poursuit pour une société de liberté, de démocratie et de justice sociale».

Hasard des chiffres ? 60 délégations étrangères (comme 60e anniversaire) venues de tous les continents représenteront  les centrales syndicales amies de l’UMT à ce 11e Congrès, sans compter les représentants des organisations internationales et régionales actives dans le domaine syndical, comme l’Organisation internationale du travail, l’Organisation arabe du travail, la Confédération syndicale internationale, la Global Unions et l’Union syndicale des travailleurs du Maghreb…

Ces organisations et syndicats amis seront représentés au plus haut niveau (secrétaires généraux, présidents, hauts responsables…) pour la plupart d’entre eux. Une preuve supplémentaire que le rayonnement de l’UMT, au-delà des frontières nationales, s’étend aussi très largement à l’international. D’ailleurs toute une matinée  consacrée à l’international sera organisée pour débattre de «la coopération syndicale internationale et les stratégies à même de relever les défis communs», selon un communiqué de l’UMT.

Sur le plan de la participation nationale, quelque 2000 délégués représentant 60 unions syndicales, locales et régionales (comme 60e anniversaire encore), 22 fédérations professionnelles, les organisations parallèles de la Jeunesse ouvrière des femmes et les 36 syndicats nationaux de l'UMT, à travers tout le pays, sont attendus. Ils auront à débattre du quotidiens des travailleuses et des travailleurs marocains, de leurs droits sociaux, des stratégies de lutte pour faire valoir leurs revendications légitimes et faire face aux défis qu’imposent les conjonctures mondiale, régionale et nationale actuelles.

Les mondes associatif, politique, médiatique et universitaire ne sont pas en reste puisqu’ils ont été eux aussi impliqués par l’UMT, connu pour son ouverture son environnement sociétal, à assister à ce conclave

Ce congrès sera marqué par la présentation du rapport général du Secrétaire général, Miloudi Moukharik, en plus de divers autres documents établis par les commissions thématiques et portant sur les volets revendications, libertés syndicales, situation socio-économiques, gouvernante interne...

Les congressistes seront également invités à élire «les structures nationales dirigeantes qui veilleront à l'application du plan d’action adopté par le congrès pour les 4 années à venir», selon un communiqué de l’UMT.