Mme Afailal souligne les efforts du gouvernement pour améliorer l'accès de la population rurale à l'eau potable Imprimer
Actualités
Écrit par La Rédaction   

Provinces Settat et Berrechid


La ministre déléguée auprès du ministre de l'Energie, des mines et de l'eau, chargée de l'Eau, Mme Charafat Afailal a mis en exergue, mardi, les efforts déployés par le gouvernement pour l'amélioration des conditions de vie des populations rurales, à travers notamment un meilleur accès à l'eau potable.

Mme Afailal, qui s'exprimait à l'occasion d'une visite de terrain en compagnie de l'ambassadeur d'Italie à Rabat, Roberto Natali, au projet de branchement en eau potable d'une école rurale et d'un dispensaire au Douar Souaka, dans la commune rurale Machraa Ben Abbou (province de Settat), a expliqué que la réalisation de ces deux projets s'inscrit dans le cadre des efforts du gouvernement visant l'amélioration des conditions de vie des populations rurales, l'éradication des maladies liées à l'eau et l'amélioration des conditions d'hygiène et de santé dans des localités lointaines des deux provinces.
Les projets d'approvisionnement en eau potable de l'école rurale et du dispensaire du douar Souaka sont réalisés dans le cadre d'un don italien de 3,85 millions euros, déboursé en trois tranches, auquel s'ajoute une contribution marocaine de 645.612 euros.
De son côté, l'ambassadeur d'Italie Roberto Natali a indiqué que la réalisation de ces deux projets qui réaffirment "l'excellence des relations d'amitié et de coopération entre les deux pays", se veut un modèle de soutien de la partie italienne au projet de développement humain au Maroc, notamment en matière d'accès de la population rurale à l'eau potable.
Le diplomate italien a précisé que le projet prévu dans le cadre du protocole de coopération signé entre les deux pays, sera réalisé en trois étapes portant sur le branchement au réseau d'eau potable et la construction d'infrastructures d'assainissement dans les établissements ruraux publics dans les provinces de Settat et Berrechid (125 écoles et 48 dispensaires), l'organisation d'activités d'animation et de sensibilisation au profit des élèves et des enseignants sur le thème de l'assainissement, ainsi que sur l'élaboration d'une étude sur l'alimentation en eau potable et la construction de systèmes d'alimentation dans les zones isolées.
La visite de ces deux projets s'est déroulée en présence notamment du wali de la région de Chaouia-Ouardigha, gouverneur de la province de Settat, Mohamed Mouffakir et d'autres personnalités.