Hausse de 18,3% de l’encours à fin 2014 Imprimer
Actualités
Écrit par Fairouz El Mouden   

La dette extérieure publique représente 30,3% du PIB

La dette extérieure publique du Maroc poursuit son trend haussier. A fin décembre 2014, l’encours de la dette s’est établi à 277,7 milliards de dirhams, marquant ainsi une hausse de 18,3% par rapport à la même période de l’année précédente. La dette extérieure publique représente ainsi plus de 30% du PIB national, contre 26,9% à fin 2013. La répartition selon la structure d'emprunteurs place le Trésor en tête des principaux emprunteurs avec un total de 50,8%  de la dette extérieure publique.

La direction du Trésor et desfinances extérieures vient de publier une étude sur l’évolution de la dette extérieure publique du Maroc au terme de l’année 2014.  Le Maroc continue de recourir à l’emprunt extérieur auprès de ces créanciers multilatéraux et bilatéraux et l’encours de sa dette a atteint 277,7 milliards de dirhams (MMDH) à fin 2014, contre 234,7 MMDH à fin 2013. Cette hausse de 18,3% ou 43 milliards se traduit automatiquement par la hausse de la part de la dette dans le produit intérieur brut (PIB).  La dette extérieure publique représente ainsi 30,3% du PIB en 2014, contre 26,9% une année auparavant, précise la Direction du Trésor et des finances extérieures dans son bulletin trimestriel  sur les statistiques de la dette extérieure publique à fin décembre 2014.

Ce dernier note que le stock de la dette extérieure publique a été contracté à hauteur de 76,2% au taux d'intérêt fixe et de 23,8% au taux variable. Cette évolution montre bien une hausse de 31,8 milliards de dirhams de la dette extérieure des établissements et entreprises publics et de 11,2 MMDH de la dette du Trésor.

L’analyse par  structure d'emprunteurs, place  le Trésor au premier rang des emprunteurs avec 50,8% du total de la dette extérieure publique. Il est suivi par les établissements publics avec 48,9%  et les banques et les collectivités locales ave 0,3%. Les tirages sur emprunts extérieurs publics se sont établis à 52,4 MMDH, dont 34,9 MMDH dans le cadre de l’effort d’investissement des établissements et entreprises publics, et 17,5 MMDH pour le Trésor.

Par ailleurs, la structure de la dette publique classe les créanciers multilatéraux en tant que premier groupement de créanciers du Maroc avec 45,3% du total de la dette extérieure publique, suivis des créanciers bilatéraux 29,4 % et des institutions financières et monétaires, puis des banques commerciales 25,3%.

Par devise, l'euro s'accapare la part du lion avec 68,8% de la structure de la dette extérieure publique, alors que le dollar en détient 17,9%, le yen prend 3,5% et les autres devises 9,8%.