L’école Founty au cœur de l’innovation Imprimer
Écrit par Saoudi El Amalki   

Belles prestances russes à Agadir


Fidèle à ses élans novateurs dans l’univers de la pédagogie et de la création, l’école Founty d’Agadir a encore fait l’actualité, en début de la semaine. Empreinte de civisme et d’ingéniosité, cette institution qui a déjà fait ses épreuves, à maintes reprises, s’est tournée vers le génie russe, en termes de prestations linguistiques et artistiques de haute notoriété.

En effet, des responsables de la prestigieuse université de la région Belgorod de la fédération de Russie, accompagnés par le consul général de Russie au Maroc et Abdellatif Abid, consul honoraire de la fédération russe à Agadir, se sont rendus dans l’enceinte de cet établissement scolaire marocaine agissant, tout feu tout flamme, pour mettre en avant une coopération inédite dans le domaine de l’épanouissement instructif et créatif des apprenants en herbe. Une plus value de toute qualité qui vient s’ajouter à une plate-forme édifiante, déjà mise en place au service des générations montantes.

A cet égard, l’imposante délégation russe a exploré, non sans admiration, les diverses prouesses de cette illustre école, en matière de performances pédagogiques, mais également d’exhibitions artistiques. On retiendra, à ce propos, l’excellente présentation de classiques russes,  conçue par l’omniprésente Zineb Bassir et interprétée par des mômes tout pétillants de jovialité. Le cortège slave a été encore plus épaté, à la rencontre de la petite classe de ballet qui vient de faire ses premiers balbutiements dans cet art de belle facture. Enfin, les visiteurs n’étaient pas au bout de leur émerveillement, face aux multiples démonstrations amoureusement fécondées en direction des petits mioches, à la crèche et à la maternelle…Un bel exemple d’entité éducative et pédagogique qui, de bout en bout, séduisait les maîtres en l’épreuve.

A cet effet, il convient de souligner que cette visite des partenaires russes de Begorod consistait à fortifier des rapports d’échange et de coopération entre les deux parties, déjà entamés, il y a quelque temps. Il va sans dire pareillement que la réciprocité de visites avait lieu en terres russe et marocaines, à l’occasion, entre autres, de la tenue du festival d’Agadir du cinéma et émigration, au cours duquel une troupe folklorique russe avait saisi le public local par ses prestations artistiques raffinées.

Aujourd’hui, le rapprochement prend une ampleur de plus en plus, soutenue et une dimension concrète, grâce à la volonté de l’école Founty, conduite de main de maitre par Ali Bellouch, un stratège de haut calibre,  qui vise constamment à innové son produit éducatif, pédagogique et créatif, d’autant plus que l’université Ibn Zohr d’Agadir consolide et pérennise cette coopération, à grande échelle.