Coupure d’eau et d’électricité à partir du mois janvier Imprimer
Régions
Écrit par Maria Souinida   
Temara

A
cause d’un manque lancinant d’argent et d’un gros déficit de production, la société Redal, chargée de la gestion déléguée de l'eau, de l'électricité et de l'assainissement liquide au niveau de la région de Rabat est en passe de jeter l’éponge.
Les temps sont durs pour la ville Temara surtout. Cette dernière  est menacée par une coupure générale d’eau et d’électricité à partir de ce mois de janvier. Et ce, après la décision du conseil municipal de la dite ville de confier la gestion  des services de distribution d’eau, d’assainissement et d’électricité à la société britannique Aktiss. Pour rappel cette dernière n’est autre que le futur acheteur d’importantes parts de Vivendi.
En fait un seul point était inscrit à l’ordre du jour de cette session extraordinaire que vient de tenir le conseil municipal de Temara. Il s’agissait de discuter la décision de confier la gestion déléguée à Aktiss, une décision sur laquelle les conseillés étaient unanimes, même s’ils n’ont pas, jusqu'à maintenant, reçu le cahier de charges de la société Aktiss. Ces derniers ont tout simplement engagé le processus de révision du contrat de gestion déléguée dans le sens d'une meilleure adéquation des tarifs avec les capacités de paiement des clients.
Il faut dire que la société Redal est depuis quelques mois sous le feu des critiques d’usagers mécontents pour cause des perturbations permanentes subies dans la fourniture de l’électricité et de l’eau potable. La situation a failli même dégénérer dans certains quartiers de la ville. Pourvu que ce service public vital tombe cette-fois-ci entre de bonnes mains.